Fourni par Blogger.

Bilan du mois de décembre


Ça pousse... Je ne les mesure toujours pas car je préfère voir qu'ils ont poussé grâce aux nouvelles coiffures que je peux faire, aux nattes et aux queues de cheval qui sont plus longues... C'est moins frustrant que de guetter le moindre centimètre !

Ce mois-ci, j'ai été assez fainéante sur les soins. A part mon henné neutre en début de mois et quelques bains d'huile sur les pointes, pas grand chose à signaler. Cependant, la qualité de mes cheveux s'est nettement améliorée. Ils sont visiblement plus brillants et carrément très doux.

J'ai actuellement une routine simple mais efficace :

- une fois par mois, un henné neutre
- huile végétale de coco ou beurre de karité sur les longueurs et pointes toute une nuit
- shampoing "Secret de sirène aux extraits marins" ou poudre de shikakaï
- après-shampoing maison au karité (voir la recette)
- eau de rinçage au vinaigre de cidre et plantes Melfor

Encore 3 mois et cela fera un an que je les ai coupés pour la dernière fois et que j'ai commencé les traitements 100% bio. Passer du stade épaules à l'attache du soutif, mon but à court terme, me semble une éternité d'autant plus qu'en hiver, la pousse est vraiment ralentie ! J'ai hâte d'entamer ma deuxième année de pousse, d'être au printemps et de dépasser ce satané stade du mi-long !

Photo du jour n°3

Le chignon "beignet" ou sock bun


Ou comment passer d'une crotte sur la tête à un magnifique chignon volumineux comme si on avait des cheveux d'un mètre de longueur enroulés sur eux-même...

Avant

Après

C'est très simple, on triche avec un accessoire que j'appelle "beignet", c'est plus fun que "boudin" : il suffit de ramener ses cheveux en queue de cheval haut sur la tête, de la passer dans le centre du beignet puis de répartir tous les cheveux autour de celui-ci. On coince le tout avec un élastique et vous voilà avec le chignon de Carrie Bradshaw sur la tête !

L'objet en question
Le mien vient de chez Claire's mais j'en ai vu aussi dans les boutiques New Look, sur les marchés etc...

Vous pouvez même en fabriquer un vous-même avec une vieille chaussette. Prenez une chaussette de préférence assez longue et épaisse et coupez le bout à peu près au niveau de la couture des doigts de pied, enroulez-la sur elle-même pour former un petit boudin, c'est prêt !

Bilan du mois de Novembre


Je n'ai pas jugé utile de vous faire un compte-rendu sur ma pousse d'octobre car le cm gagné a été coupé. En effet, les pointes commençaient à faire des petits noeuds dans lesquels ma brosse butait donc j'ai préféré épointer avant que ça n'empire.

Niveau lavage et soins, j'utilise actuellement mon shampoing "secret de sirène" qui lisse et répare très bien mes cheveux. Parfois, je change la recette en mettant d'autres huiles végétales que celle de brocoli pour voir, comme l'oléine de karité et l'HV de coco. Ma foi, les résultats sont à peu près similaires.

Ces derniers temps, je fais moins de masques nocturnes avant-shampoing ou de bains d'huile mais je pense que mes cheveux en ont moins besoin qu'auparavant. Mes soins se concentrent surtout sur les pointes qui, à défaut de fourcher, se dessèchent vite.

On ne se rend pas bien compte de leur pousse parce qu'ils sont ondulés mais j'ai remarqué que je peux faire certaines coiffures à présent encore impossibles à réaliser il y a deux mois. Mon objectif à court terme est d'atteindre l'attache du soutien-gorge et je dois dire que cette phase est assez longue. Elle symbolise pour moi la démarque entre le mi-long et le long. Ce sera comme une étape en plus de gagnée et un nouveau départ vers ma longueur finale souhaitée, au coccyx !

Classification des types de cheveux

Afin de permettre de s'y retrouver plus facilement entre professionnels, un coiffeur américain du nom de André Walker a établi une classification des cheveux par type allant de 1 à 4 (raide à crépu) avec des sous-catégories (a-b-c) pour la texture. Ce support nous permet de se pencher quelques instants sur notre nature de cheveux afin de mieux cibler les soins.

1/ Type de cheveux

Cheveux Raides :
1a – Cheveux raides et fins. Ils sont en général difficiles à styliser.
1b – Raides mais avec une légère vague, juste assez pour ajouter du volume. En général, ces cheveux n’ont pas l’air d'être ondulés.
1c – Raides très épais et droits comme des baguettes. Ce sont les cheveux de la plupart des femmes asiatiques ou amérindiennes.


Cheveux ondulés :
2a – Ondulations lâches et détendues tout le long de la chevelure.
2b – Ondulations plus serrées et marquées (comme les vagues que l’on peut obtenir lorsque l’on dénoue des cheveux tressés humides)
2c – Ondulations marquées et quelques boucles se formant par ci par la.

 
Cheveux bouclés :
3a – Mélange de boucles serrées et de mèches en larges "s".
3b – Bouclettes pleines de ressort.
3c – Boucles en tire-bouchons serrées.


Cheveux très frisés à crépus:
4a – Boucles très serrées qui ressemblent à un S une fois qu'on les étire.
4b – Boucles qui ressemblent à un Z une fois qu'on les étire.
4c – Boucles toutes petites et très serrées avec une texture "coton".




2/ Epaisseur d'un seul cheveu (certains sont + épais que d'autres, prenez le cas majoritaire)

F - Fins
Des cheveux fins qui sont parfois presque translucides lorsqu’on les regarde face à la lumière. Un cheveu seul peut être dur à voir même sur un fond contrasté. Similaire aux cheveux que l’ont trouve sur beaucoup de personnes d’origine scandinave.

M - Moyens
Cheveux ni fins ni épais. Similaires aux cheveux que l’on trouve sur la plupart des caucasiens.

C  - Epais
Epais où chaque cheveu est facilement repérable sur n’importe quel fond. Similaire aux cheveux que l’on trouve sur beaucoup de personnes asiatiques, hispaniques ou amérindiennes

3/ Volume global

Faites une queue de cheval avec le plus de cheveux possible. Le but est d’avoir tous ou presque tous les cheveux dedans. Si pour cela vous devez vous faire une queue de cheval en haut du crâne, et bien faites-le.
Mesurez la circonférence totale de la queue de cheval.
I - fins (moins de 5 cm)
II - moyens (entre 5 et 10 cm)
III - épais (+ de 10 cm)

Le shampoing à l'oeuf


Ça lave vraiment ?
Ce n'est pas un shampoing mélangé avec de l'oeuf, non, c'est l'oeuf lui même qui va laver vos cheveux, comme n'importe quel shampoing à part entière. En effet, l'oeuf est un excellent agent nettoyant naturel. Son pouvoir lavant tient au fait qu'il contient naturellement des molécules ayant une affinité à la fois pour l’huile et pour l’eau : ces molécules sont dites tensioactives. 

Ses vertus
C'est un shampoing très doux qui adoucit, lustre, épaissit et assouplit les cheveux. De plus, il facilite le démêlage et permet de mieux définir les boucles et les ondulations. Il ne pose aucun problème d'allergie ou d'intolérance et se trouve facilement. Il ne pollue pas et est entièrement biodégradable.

Recette
Pour les cheveux secs : on se sert du jaune uniquement
Pour les cheveux gras : jaune + blanc 




Commencez par battre un ou deux jaunes d'oeuf ensemble dans un bol puis mettez-les dans une bouteille vide. Ajoutez une cuil. à soupe de vinaigre (ici, au miel et aux plantes de Melfor). Si vous désirez masquer l'odeur de l'oeuf, ajoutez quelques gouttes de l'HE de votre choix ou une pincée de cannelle en poudre (attention elle peut être très irritante si on en met trop). Diluez le tout dans de l'eau pas trop chaude et secouez bien pour tout mélanger. Pour l'utiliser, le répartir sur les cheveux mouillés, malaxer, masser, laisser reposer 2-3 min et rincer.

Attention, ce shampoing ne se conserve pas. Vous devez refaire une dose à chaque fois.

Pendant le lavage, utilisez une eau froide ou tiède sinon, l'oeuf va littéralement cuire sur votre tête et des résidus de blanc d'oeuf se retrouveront dans vos cheveux. Rassurez-vous, si cela arrive, on peut facilement les enlever au séchage avec la brosse ou les doigts. Ce n'est juste pas très agréable.

Résultat
Pendant le shampoing, on a plus l'impression de se poisser les cheveux que de les laver. Pareil au rinçage, on se demande si on a bien fait. On n'a pas l'impression qu'ils sont correctement rincés. Ne vous en faites pas, ils sont réellement propres comme avec un shampoing chimique ou bio. 
A ce propos, sachez qu'il ne mousse pas donc ne cherchez pas à le faire mousser. D'ailleurs, la mousse n'a rien à voir avec le pouvoir lavant d'un shampoing. C'est uniquement pour procurer une sensation plus agréable aux consommateurs. 

C'est au séchage que l'on s'aperçoit des vertus extraordinaires du shampoing à l'oeuf. Les cheveux sont réellement propres, doux et légers. Bien brillants et bien hydratés. 

Vous pouvez l'utiliser régulièrement à la place de votre shampoing habituel.

Conseils
• Vous pouvez enrichir votre shampoing en ajoutant divers ingrédients tels que du rhum, 1/2 verre de bière pour fortifier, du jus de citron pour la brillance ou encore une cuil. à café de miel pour la douceur et l'hydratation.  
• Si vous n'utilisez que le jaune, vous pouvez vous servir du blanc comme masque sur le visage car il est réputé pour assainir et resserrer les pores. 
• Modulez la quantité d'eau selon le mélange désiré : visqueux ou liquide. Sur la dernière photo, on voit que la bouteille est assez bien remplie et je trouvais que c'était trop liquide donc vous pouvez n'en mettre qu'à la moitié par exemple.
• Le vinaigre est une option facultative car bien qu'il apporte douceur et brillance, il peut dessécher des pointes déjà abîmées.

Se couper les cheveux et s'épiler avec la Lune


J'ai décidé de suivre le calendrier lunaire pour couper mes cheveux. Je ne sais pas si cela marche réellement mais l'idée d'attendre un jour de pleine lune pour le faire donne à la chose un petit côté rituel de sorcellerie qui me plaît !
Même si l'on est sceptique, pourquoi s'en priver ? au pire il ne se passe rien et au mieux, on gagne des centimètres !

Le principe

En tournant autour de la Terre, la Lune dans son mouvement induit un effet gravitationnel provoquant des changements du niveau de nos mers et océans, c'est la marée.

Non scientifiquement fondé, mais pris en compte depuis de nombreux siècles par nos ancêtres, et encore de nos jours par nombreux jardiniers et agriculteurs, la Lune aurait un effet non négligeable sur les végétaux, qui, constitués majoritairement d'eau, seraient soumis à l'influence de la Lune à la même manière que nos mers et océans.

Considéré par les scientifiques comme une croyance populaire plus qu'un fait immuable, certaines personnes s'accordent à dire que la Lune influence la pousse des cheveux. En effet, à la même manière que les agriculteurs utilisent le calendrier lunaire pour certains travaux, la Lune aurait la même influence sur la pousse des cheveux et des poils.

Les cheveux coupés en Lune décroissante repousseraient lentement, pour ceux coupés en Lune croissante, ils repousseraient plus vite. Combiné à la Lune montante (ascendante), la coupe des cheveux en période de Lune croissante, la repousse de ceux-ci serait encore plus remarquable, et inversement pour la phase décroissante combinée à la Lune descendante.

Il serait donc préférable de se couper les cheveux en Lune croissante ascendante (si l'on désire qu'ils repoussent rapidement), et de s'épiler en période de Lune décroissante descendante.

La Lune croissante et décroissante

A ne pas confondre avec Lune ascendante et Lune descendante. De la nouvelle Lune à la pleine Lune, la Lune est appelée Lune croissante et de la pleine Lune à la prochaine nouvelle Lune, on l'appelle Lune décroissante.

Lune croissante

Lune décroissante
La Lune ascendante et descendante

La Lune ascendante (aussi dite montante) est la période où l'on peut observer chaque jour la Lune plus haut par rapport à l'horizon, cette période dure environ 13 jours. A l'inverse, la Lune dite descendante, d'environ 13 jours également, on observe la Lune qui descend chaque jour dans l'horizon.

Pendant la phase ascendante de la Lune, on suppose que la sève monte dans les plantes, favorisant ainsi les parties hautes, les greffes et les semis. En phase descendante de la Lune, la sève retournerait aux racines, ce serait donc une bonne période pour les racines des plantes.

Calendrier lunaire

C'est sur ces critères que le calendrier ci-dessous se base. Celui-ci est pour Novembre 2011 mais il vous suffit de suivre ce lien pour avoir les suivants —> ici

Légende :
1 paire de ciseaux ou 1 pince à épiler = peu bénéfique
2 paires de ciseaux ou 2 pinces à épiler = très bénéfique 


Shampoing "Secret de sirène" aux extraits marins

 
C'est bien connu, les sirènes adorent passer des heures à peigner leur longs cheveux.
Mais comment font elles pour garder de longues chevelures soyeuses malgré le sel, les embruns, les bains d'écume et le soleil ?
Elles puisent au coeur de l'océan des actifs lissants, démêlants, protecteurs et réparateurs, favorisant la pousse.

Et vous connaissez très bien ces trésors de la mer, puisqu'il s'agit tout simplement des algues, véritables pépites d'or vert pour nos cheveux :


 La spiruline est une algue bleue microscopique naturellement très riche en acides aminés, en protéines et en vitamines. Cette richesse en nutriments lui offre des propriétés revitalisantes, fortifiantes et nutritives exceptionnelles.




Le "silicone" végétal est obtenu à partir d'une algue rouge Chondrus crispus. Riche en mucilages (polymères de sucres) et en minéraux, il renforce le film hydro-lipidique de la peau et prévient donc son dessèchement. C'est surtout un actif très intéressant au niveau capillaire car il embellit et lisse progressivement le cheveu d'utilisations en utilisations, jouant le rôle de conditionneur naturel.


Pour 100 ml :
- 90 ml de base lavante neutre
- 1 cuill. à café d'huile végétale de brocoli
- 1,5 cuill. à café de spiruline
- 1 cuill. à café de silicone végétal
- 1 cuill. à café de phytokératine
- 1 cuill. à café d'inuline
- 1/2 cuill. à café de protéines de soie
- 1/2 cuill. à café de provitamine B5 (panthénol)
- 1/2 cuill. à café de protéines de riz hydrolysées
- 8 gouttes d'huile essentielle de Bay St Thomas

Pour les cheveux gras ou mixtes, remplacez l'huile végétale de brocoli par celle de jojoba et l'huile essentielle de Bay St Thomas par celle, au choix : de Bergamote, Citron, Cèdre de l'Atlas, Pamplemousse, Sauge Sclarée ou encore Laurier. 

Résultat : Spectaculaire et au-delà de mes espérances ! Des cheveux doux comme de la soie, ultra brillants et bien lissés (attention, lissés ne veut pas dire raidis) dès la première utilisation. Aucun frisotti n'est apparu malgré l'humidité ambiante. Au niveau de l'odeur, l'huile essentielle masque bien celles du brocoli et de la spiruline mais sachez que l'odeur de Bay St Thomas est assez forte et peut aussi déplaire donc à vous d'adapter l'huile essentielle selon vos préférences. J'ai choisi l'HE de Bay St Thomas car elle favorise la pousse des cheveux.

Des cheveux brillants et soyeux après 1 seule utilisation
 

Exposition sur le cheveu au Palais de la découverte à Paris

« Le cheveu, de mèche avec la science » 
Exposition au Palais de la découverte du 14 octobre 2011 au 26 août 2012

Voilà une expo à côté de laquelle je ne pouvais pas passer ! Connaissant les expos du Palais de la Découverte, toujours très ludiques et interactives, j'en suis toute excitée d'avance ! 


Cette exposition est le fruit de rencontres :

    * entre scientifiques de L’Oréal, passionnés par leurs
      recherches, et les muséographes d’Universcience, ravis
      de s’attaquer à un sujet si riche ;
    * entre les sciences exactes et les sciences humaines ;
    * entre un sujet d’étude scientifique et une préoccupation
      quotidienne pour chacun d’entre nous ;
    * entre des pays, des cultures et des époques qui attachent des valeurs symboliques différentes au cheveu

Une expo qui se penche sur nos têtes !
Qu’ils soient frisés ou raides, blonds ou roux, traités avec des produits de soins
capillaires ou non, les cheveux lient l’apparence et le biologique, l’intime et le social.
Chaque chevelure reste à la fois mystérieuse et foisonnante.
Parce que le Palais de la découverte et la Fondation d’entreprise L'Oréal partagent
un objectif commun : promouvoir la science et faciliter sa diffusion auprès du grand
public, ils ont souhaité proposer ensemble un événement sur ce thème.
L’exposition « Le cheveu, de mèche avec la science » a pour ambition de décrypter
et dévoiler aux visiteurs, tant du point de vue scientifique que culturel et symbolique,
les richesses et les secrets de nos cheveux.
 
Le cheveu : une fibre et un organe vivant
Destinée au grand public et notamment aux jeunes, l’exposition est pédagogique,
interactive et ludique.
Nous fabriquons des kilomètres de cheveux par an : Comment poussent-ils ?
Pourquoi en perd t-on ? Pourquoi blanchissent-ils ? Est-ce la couleur ou la frisure qui
les départagent ? Les roux, les blonds, vont-ils disparaitre ? L’homme a perdu sa
toison protectrice, comment les cellules souches viennent-elles à la rescousse ?
L’exposition propose un parcours dans les méandres de nos cheveux afin d’en
découvrir toutes les facettes.
 
Le cheveu : un sujet de société
Après un décryptage microscopique, l’exposition aborde la dimension sociétale du
cheveu au fil du temps et à travers les différentes cultures. Moyen d’expression,
source de création, le cheveu dévoile ainsi tous ses codes et représentations :
l’identité, l’apparence, la coiffure, les idées reçues, les légendes, les chansons, les
proverbes…
L’exposition est développée en trois langues et en braille.

Plus d'infos : http://www.palais-decouverte.fr/index.php?id=2102

source : dossier de presse Universcience

La levure de bière

 
Qu'est-ce que c'est ?
La levure de bière est composée d'une colonie de champignons microscopiques, généralement de l’espèce Saccharomyces cerevisiae ou Candida utilis. Saccharo signifie « sucre », myces « champignon », tandis que cerevisiae fait référence à « cervoise », nom qu’on donnait autrefois à la bière. La véritable levure de boulangerie (mais pas la levure chimique) appartient elle aussi à l’espèce Saccharomyces cerevisiae.

Ces micro-organismes non pathogènes digèrent le sucre et l’amidon des céréales, créant un milieu riche en protéines et en vitamines, principalement celles du groupe B : B1 (thiamine), B2 (riboflavine), B3 (niacine), B5 (acide pantothénique), B6 (pyridoxine), B8 (biotine) et B9 (acide folique). Ces vitamines jouent un rôle clé dans la beauté des phanères (peau, cheveux et ongles).

Elles interviennent aussi dans d’autres fonctions physiologiques, telles que la transmission de l’influx nerveux, la contraction musculaire, le métabolisme des glucides et des lipides, la libération d’énergie, la digestion…

Elle contient également des minéraux et des oligo-éléments (fer, magnésium, potassium, phosphore, cuivre, calcium) et sa teneur en protéines est très élevée (plus de 40% : intéressant pour les régimes végétariens).
Enfin, la levure de bière contient des polysaccharides (glycanes et mannanes) qui seraient bénéfiques pour le système immunitaire.


Levure active ou inactive ?
La plupart des suppléments de levure de bière sont à base de levure inactive. Les cellules du champignon microscopique qui les compose ont été détruites durant un séchage à haute température. Il s’agit en fait de résidus provenant de l’industrie brassicole (brassage de la bière) qui sont récupérés pour en faire un dérivé. Cette substance renferme les vitamines, les minéraux, les acides aminés et les polysaccharides de la levure active, mais n’a pas son activité probiotique.

La levure de bière active ou revivifiable (aussi appelée levure « vivante » ou levure boulardii) n’est pas un résidu de l’industrie brassicole. Elle est spécialement élevée à des fins thérapeutiques, puis séchée lentement à des températures qui n’excèdent pas 40 °C. La levure de bière inactive est un supplément peu coûteux. La levure de bière active est beaucoup plus chère, en raison de son procédé de fabrication.

Les probiotiques sont des micro-organismes utiles qui constituent la flore buccale, intestinale et vaginale. Leur présence permet notamment de contrer la prolifération des micro-organismes nuisibles qui peuvent, par exemple, provoquer des diarrhées infectieuses ou des vaginites. Les probiotiques contribuent également à la digestion des aliments. Plus particulièrement, il est établi que les produits laitiers fermentés, comme le yaourt, facilitent la digestion du lactose1, notamment chez les personnes qui y sont intolérantes. Les suppléments de certains probiotiques, les lactobacilles notamment, ont aussi cet effet, mais à un degré moindre. 

Personnellement, je préfère acheter de la levure de bière active, plus complète, avec de réels bienfaits sur la flore intestinale ! Pour cela, je regarde bien sur l'emballage qu'il s'agit de levure de bière revivifiable.

Quels sont les bienfaits ?
C'est le complément nutritionnel idéal pour entretenir votre beauté de l'intérieur !

Elle est recommandée pour la beauté et le bien-être de la peau (éclat, hydratation…), des cheveux (brillance, vigueur, repousse…) et des ongles (solidité, éclat…). Son effet bénéfique est particulièrement reconnu sur les peaux sèches et fatiguées, les teints brouillés, les ongles cassants et les cheveux ternes, fourchus et dévitalisés. Elle est préconisée pour redonner tonus et vitalité aux peaux adolescentes. Les femmes enceintes la consomment pour redonner beauté et vigueur aux cheveux, mais aussi pour lutter contre la fatigue et les risques de malformations. La levure de bière revivifiable est également idéale pour contribuer à l'équilibre de la flore intestinale, aider à détoxifier l'organisme et à lutter contre la fatigue.

La consommation régulière de levure de bière permet donc de lutter contre les problèmes suivants :
- cheveux secs, cassants, ternes
- ongles mous, dédoublés, tachés
- acné, vieillissement cutané
- crampes musculaires, fourmillements
- fatigue, convalescence
- troubles nerveux, cardiaques, digestifs.

Comment la consommer ?
Pour être efficace, la levure de bière doit être prise quotidiennement pendant au moins deux mois. Le mieux est de faire des cures de trois mois de préférence au printemps et en automne.

Elle se retrouve en capsules, comprimés ou paillettes. Ces dernières se saupoudrent dans vos salades, crudités ou yaourts. Dans tous les cas, il faut respecter les doses prescrites par le fabricant.

Important : Boire de la bière ne procure en aucune façon les bénéfices associés à la levure de bière car elles n'ont pas du tout les mêmes valeurs nutritionnelles.

Où la trouver?
C'est très facile, on en trouve dans les pharmacies et parapharmacies, au rayon diététique du supermarché ou dans les boutiques bio.

Y-a-t'il des contre-indications ?
La levure de bière est inoffensive et peut être utilisée par les enfants, les femmes enceintes et les personnes âgées mais peut néanmoins causer quelques effets indésirables.

La levure de bière est riche en amines biogènes, des substances qui peuvent contribuer à déclencher une migraine. Chez les personnes hypersensibles à ces substances, la réaction allergique se manifeste aussi par des démangeaisons, des rougeurs et un gonflement des tissus.

Parce que la levure de bière contient de la tyramine, elle devrait être évitée par les personnes qui prennent un antidépresseur de type IMAO ou de la mépéridine (ou péthidine – un narcotique), car cette association peut causer une hypertension artérielle subite.

En cas de doute, demandez toujours l'avis de votre médecin !

Bilan du mois de septembre

Pour ce bilan de rentrée, j'avais envie de faire une comparaison avec le mois d'avril, c'est à dire le moment où j'ai commencé cette aventure, il y a 6 mois !

Je suis dans la terrible phase où on a l'impression, une fois les épaules dépassées, que la croissance stagne. Pourtant, ça pousse doucement mais sûrement.

Mes cheveux ont pris une dizaine de centimètres, ce qui fait à peu près une moyenne de pousse égale à 1,5 cm / mois. Tous les petits cheveux qui étaient dégradés aux oreilles arrivent maintenant à la nuque, ce qui tend à rendre un peu de volume à ma chevelure.


On voit bien sur les photos de septembre la limite de couleur entre mes anciennes mèches blondes et mes cheveux naturels qui tirent sur le roux. Ces derniers sont bien brillants et bien lisses.


Revoir mes cheveux au naturel m'encourage pour la suite; je me dis qu'une fois débarrassée de toutes les mèches décolorées, je n'aurais peut-être pas de si mauvais cheveux que ça en fait ! Faire des décolorations pendant si longtemps m'avait fait oublier leur véritable nature. Je croyais qu'ils étaient secs mais en fait, pas du tout ! Je pense que tous les soins naturels que je leur apporte contribuent aussi beaucoup à les améliorer dès la racine.

L'idéal serait que j'épointe sur plusieurs bons centimètres afin de garder une belle matière et de rattraper le dégradé au fur et à mesure, mais si je fais cela maintenant, je risque de me retrouver à la case départ, cheveux aux épaules !

Concernant l'entretien, j'utilise toujours un shampoing au shikakaï en alternance avec mon shampoing pour cheveux secs, fins et ondulés qui me conviennent parfaitement ! Pour les longueurs, je fais des bains d'HV de brocoli, oléine de karité ou encore coco. Pour hydrater les pointes entre les shampoings, j'utilise des crèmes sans rinçage ou du sérum à base d'aloe vera + glycérine + HV (poisseux à l'application mais une fois bien absorbé, il laisse les cheveux tout doux).

Sinon, j'ai entendu beaucoup de bien du shampoing à l'oeuf, ce sera ma prochaine expérience. Compte-rendu à la clé, bien sûr !

Deuxième henné, nouvelle recette

J'ai à nouveau fait un henné neutre mais j'ai changé de recette. Le meilleur moyen de connaître ce que nos cheveux préfèrent est de tester différentes formules. Je préfère cette version à la précédente car elle est plus hydratante. Cette fois, j'ai utilisé :

Pour des cheveux fins à moyen, environ aux omoplates :

- 4 cuillères à soupe de henné neutre
- de l'eau chaude versée au fur et à mesure jusqu'à obtention d'un mélange homogène et visqueux
- 1 oeuf entier
- 1 cuillère à soupe d'huile végétale de coco
- 5 gouttes d'huile essentielle de pamplemousse

Comme toujours, on enroule la tête de film alimentaire et on laisse poser 1h.

Astuce perso : 
Pour faciliter l'application, je prépare mon henné dans un shaker.


Les graduations permettent de voir les quantités et le goulot permet une application facile sur les racines, raie par raie, sans en verser partout.

Photo du jour n°2


Shampoing pour cheveux ondulés, secs et affinés

J'ai réalisé un petit shampoing en mettant un maximum d'actifs que j'ai testés et qui sont bons pour les cheveux :
- fins
- ondulés
- secs
- abimés
- dévitalisés

Pour 100 ml :

- Base lavante bio (lave en douceur) : 90 ml
- Huile végétale de brocoli (effet lissant et gainant) : 5% - 4,5 ml
- Protéines de riz (donne du volume et fortifie) : 5% - 4,5 ml
- Protéines de soie liquides (lisse, satine et donne de la souplesse) : 3% - 2,6 ml
- Panthénol (fortifie, répare, apaise les cuirs chevelus sensibles et irrités) : 5% - 4,3 ml
- Phytokératine (protège de la déshydratation) : 1% - 1 pelle 5 ml
- Fragrance cosmétique Moorea (parfume divinement) : 2% - 2 ml soit 82 gouttes

J'utilise de l'HV de brocoli qui gaine et lisse la fibre mais vous pouvez très bien en mettre une autre, surtout si vous recherchez une odeur plus subtile que celle du chou ! Mais pas d'inquiétude, la fragrance Moorea couvre bien son odeur, à moduler selon vos goûts, entre 0,5 et 2% du total de la préparation.

Résultat :
L'odeur me plait beaucoup, une vraie senteur des îles qui vous transporte. La fragrance Moorea est une de mes préférées et je l'utilise aussi dans mes crèmes après-shampoing pour me faire une gamme assortie.
Le shampoing est assez liquide, ne pas oublier de secouer le flacon avant chaque utilisation pour mélanger la phase huileuse et aqueuse.
Il est très agréable à utiliser, moi qui suis habituée aux shampoings "sablonneux" du shikakaï ! La mousse est délicate et onctueuse. Pas d'effet gras malgré l'huile incorporée, il reste léger.
Une fois les cheveux secs, il donne plein de volume !

Je l'utilise en alternance avec mon shampoing au shikakaï et c'est lui que j'emmène à la piscine. Une fois terminé, je rajouterai des céramides végétales pour voir l'effet sur les ondulations.

Dutch Braid ou Tresse africaine inversée


La technique de la dutch braid est la même que pour la tresse africaine ou french braid, mais il faut croiser les brins par-dessous et non par-dessus. 
1 - Commencez au dessus du crâne, prenez une mèche et divisez-la en 3 brins égaux. 
2 - Croisez le brin extérieur droit sous celui du milieu.
3 - Croisez le brin extérieur gauche sous le (nouveau) milieu.
4 & 5 - Attrapez une nouvelle portion de cheveux sur la droite et ajoutez-la au brin extérieur droit puis croisez le tout sous le brin du milieu.
6 & 7 - Faitez la même chose de l'autre côté.
8 - Continuez ainsi (étapes 4 à 7) jusqu'à avoir tressé la totalité des cheveux, toujours en passant les brins par le dessous.  

J'ai fait la mienne sur le côté, plus facile quand on se la fait soi-même. J''aime beaucoup l'effet que cela donne, moins courant que la tresse africaine. La dutch braid est simple à réaliser et peut servir de base pour de nombreuses autres coiffures... A vous de jouer !