Fourni par Blogger.

Dossier : Voyage au coeur du cheveu

Vie et mort du cheveu
Chaque cycle de vie du cheveu est composé de 3 phases successives : 
  • la croissance ou phase anagène : c'est la croissance constante et régulière de la kératine. Elle concerne 85% de la chevelure et dure de 2 à 7 ans, suivant le sexe et les individus.
  • la régression ou phase catagène : la racine remonte vers l'épiderme, perd un peu de volume et son activité s'interrompt brusquement. Le cheveu cesse de croître mais ne tombe pas encore. Elle concerne 3% des cheveux et dure de 2 à 3 semaines.
  • l'expulsion ou phase telogène : le cheveu ne pousse plus mais il reste attaché. Seulement 12% de la chevelure reste en repos. Cette phase dure de 6 à 7 mois, à la fin de cette période l’ancien cheveu tombe sous la poussée d’un nouveau.

Chaque follicule pileux est autonome et indépendant de son voisin. Ils ne suivent pas les même phases au même moment. Heureusement, sinon nous connaîtrions le phénomène de la mue : une chute de tous les cheveux en très peu de temps avant de repousser !

Structure
Cuticule, Cortex, Moelle
Vu en coupe, le cheveu comprend trois couches concentriques. À l'extérieur, La cuticule consiste en une fine enveloppe de protection. Au milieu, Le cortex, "écorce" intermédiaire et partie la plus robuste du cheveu, représente 90% de son poids total. Au centre, la moelle ressemble à un grand tuyau, elle ne joue pas de rôle (contrairement à ce que l'on pourrait croire) sur la vitalité des cheveux

La Cuticule. Elle est composée de plaques de kératine, étroitement juxtaposées, comme les écailles d'un poisson. Les écailles de la cutilcule sont reliées entre elles par des céramides, substances huileuses qui les scellent, comme le ciment assemble les briques d'un mur. Ainsi maçonnée, la cuticule présente une surface lisse, qui permet au cheveu de refléter la lumière (effet de brillance), de conserver son hydratation interne et de se protéger des agressions extérieures.



Le Cortex. En coupant le cheveu dans le sens de la largeur, nous découvrons les cellules du cortex. Appelées cellules corticales, ce sont de longues cellules, unies entre elles par un ciment intercellulaire riche en lipides et protéines associées aux kératines. En s'approchant d'avantage, on découvre que chaque cellule est formée de faisceaux orientés dans le sens de la longueur du cheveu : ce sont les macrofibrilles de kératine, avec (en noir), les pigments de mélanine qui déterminent la couleur du cheveu. Les macrofibrilles sont elles mêmes composées d'un agglomérat de microfibrilles. Chaque microfibrille apparaît comme un arrangement de 11 éléments enroulés en torsade, les protofibrilles.
Le cortex est hydrophile : le cheveu est perméable à l'eau et aux manipulations cosmétiques, malgré les écailles étanches de sa cuticule. Pour teindre un cheveu, ces écailles doivent se soulever pour laisser le produit colorant pénétrer le cortex. Si l'opération est trop souvent répétée, la cuticule se détériore, le cheveu devient terne, trop hydrophile et poreux.

La Moelle. La moelle, ou canal médullaire, est située au centre de la fibre. Son diamètre varie de 10 à 20 micromètres. Il semble que les cellules qui la composent dégénèrent rapidement pour laisser place à des bulles d’air. Souvent discontinue dans la longueur, elle peut même en être absente. Son rôle précis chez l’homme reste encore inconnu. Ce n’est pas le cas chez l’animal où la structure alvéolée qu’elle présente dans le poil assure un rôle essentiel de régulation thermique.

La kératine, qu'est-ce que c'est ?
La Kératine est une protéine fibreuse très résistante, faite de longues chaînes d'acides aminés, alignées dans le sens de l'axe vertical du cheveu et composées de multiples fibrilles torsadées.
A noter : la kératine est le constituant commun de tous les phanères. Ce mot signifie "apparent" en grec et désigne l'ensemble des productions externes de la peau : ongles, griffes, cornes, becs, sabots d' animaux..

Hélice constituée de l'enroulement de 4 chaînes de kératine
Molécule même de la kératine
Vidéo : au coeur de la matière biologique du cheveu
Zoomez dans le cheveu en plongeant au coeur de la matière. Ce film unique au monde est un voyage virtuel réalisé avec des photos réelles, prises à l'aide des plus puissants microscopes. Ce zoom de 3 minutes s'arrête aux frontières de la structure moléculaire du cheveu (grossi un million de fois).

<h2>Cheveu</h2><p><p>3&#8217; pour une &#8220;plongée" à l&#8217;intérieur de la <a href="http://www.universcience-vod.fr//index.php/tag/matiere.html">matière</a> biologique : le cheveu, de l&#8217;échelle un à l&#8217;intérieur des microfibrilles.</p></p>

D'où vient la couleur des cheveux ?
La couleur des cheveux comme celle de la peau résulte d'un processus biologique complexe : la mélanogénèse. C'est au coeur des mélanocytes, cellules spécialisées dans la pigmentation, que trois enzymes, la tyrosinase, TRP1 et TRP2, agissent de concert pour former deux types de pigments : la phaeomélanine (rouge/jaune) et l'eumélanine (brune/noire) dont le mélange en quantité variable donne toutes les couleurs, de la plus claire à la plus foncée. Si le cheveu est caractérisé par un blanchissement progressif au cours du temps, il n'en est pas de même pour la peau qui garde sa couleur. Et pourtant, leur couleur est donnée par le même type de cellules !

Coupe transversale de cheveux châtains avec leurs grains de mélanine

Coupe transversale de cheveux blonds avec leurs grains de mélanine
Les cheveux gris
Le cheveu pousse pigmenté ou blanc. L'apparence grisonnante d'une chevelure n'est en quelque sorte qu'une illusion d'optique, liée au mélange de cheveux colorés et de cheveux blancs. D'une façon logique, la chevelure paraît de plus en plus grise au fur et à mesure que le pourcentage de cheveux blancs augmente.

sources : universcience, centre clauderer, hair science, cnrs - sagascience

Bilan du mois d'avril

08 avril / 25 avril

Mes cheveux ont bien poussé en un mois. Au lieu des 1,2 cm de moyenne, ils affichent +4cm au compteur. 

Voici un petit compte-rendu de ce que j'ai fait ce mois-ci :
Shampoing / AS : shp Logona au miel et à la bière / AS Lavera à la rose
Soins : masque au lait de coco + HV d'avocat ou de ricin + miel + phytokératine (ts les 2 jours)
Cures : chaque matin, vitamine C + un verre de jus de carotte bio 

Le lait de coco est devenu mon chouchou. Il n'a que des bons points : il se mélange bien avec les autres ingrédients, sent bon, se rince facilement car très léger malgré son aspect un peu crémeux, il adoucit les cheveux et en favorise la pousse et s'il en reste, on peut le manger !


Mon objectif pour cet été serait d'atteindre les omoplates mais j'ai calculé qu'il faudrait qu'ils  continuent à pousser d'au moins 3 cm par mois jusque fin août pour y arriver. De plus, c'est sans compter sur le cocktail soleil / plage qui risque fort d'abîmer mes pointes en cours de route.

Premiers secours

Ma routine premiers soins du moment :
Tous les deux jours environ, avant chaque shampoing, j'applique sur mes cheveux un masque que je laisse poser plusieurs heures ou toute une nuit.
Mais selon l'évolution de mes cheveux et mes expériences, je modifie mes soins :
- Au début, je faisais des soins en mélangeant de l'huile d'olive avec un jaune d'oeuf et du miel : trop riche pour ma chevelure et difficile à rincer.
- Ayant décidé de me laisser pousser les cheveux très longs, j'ai opté pour l'huile d'avocat bio avec du lait de coco, réputés pour favoriser la pousse, que j'applique d'abord en massage sur le cuir chevelu avant d'imprégner les longueurs : depuis que je fais ce soin, mes cheveux sont devenus doux, plus souples avec plus de volume. 
- Pour varier les plaisirs, j'utilise aussi de l'huile de ricin et du miel
- Touche finale, je rajoute dans mes mixtures et mes shampoings de la phytokératine, idéale pour réparer et fortifier les cheveux.

Protection lors de mes activités subaquatiques :
Comme je pratique la plongée sous-marine, mes cheveux sont exposés au chlore toute l'année pendant l'entrainement, au sel, au vent et au soleil lors des sorties en mer. Autant dire que l'effet botte de paille est plus qu'une menace pour mes cheveux déjà abimés par les mèches à répétition !
Pour les protéger, je les enduit systématiquement de Beurre de karité ou de Monoï qu'il faut choisir bio et purs à 95% minimum ! Il faut s'y prendre un peu à l'avance pour que le baume pénètre bien les cheveux. Après quoi je les attache en chignon mais si les cheveux sont longs ou épais, une natte sera parfaite... Cerise sur le gâteau : le bonnet de bain en piscine; classe...

Note : trop de produits abusent du nom Monoï sans en être réellement. Pour bien choisir son Monoï, préférez les flacons portant le logo "Monoï de Tahiti Appellation d'origine". Je vous conseille les marques Hei Poa ou Tiki qui sont des produits authentiques de Tahiti.

Photo du jour n°1

C'est mieux maintenant

Le fameux dégradé-brushing de Jen : un peu ennuyeux à la longue
Moins naturel, certes, mais so sexy !
Nicole Ritchie a mal aux cheveux
Des cheveux plus soyeux et un air mutin en brune
Avant, l'ensemble est un peu fade, trop teenager

Là je dis bravo Katie Holmes, voilà une coupe qui met parfaitement en valeur ses yeux et son visage et donne du caractère au personnage

Princesses Raiponce d'hier et d'aujourd'hui

Ces femmes aux très très longs cheveux semblent tout droit sorties d'un conte de fées. Leur chevelure interminable leur confère des allures de princesses qui n'ont rien à envier aux modèles préraphaëlites.  En ce qui me concerne, je ne souhaite pas avoir une telle longueur - mes cheveux en seraient-ils capables ? - mais je suis admirative car il faut bien avouer que ce n'est pas commun et tout de même assez impressionnant.













Les cheveux de : Sarah Jessica Parker

J'adore Sex and the City, j'adore Carrie Bradshaw et vraiment, on parle toujours de ses tenues incroyables de modeuse aguerrie, mais moi, ce qui me fait rêver, ce sont surtout ses cheveux. Petit passage en revue.

THE chevelure Carrie Bradshaw : du volume, des boucles, de la blondeur

Voilà un carré qui sait être sexy et glamour

Rien ne vaut le naturel

Juste rayonnante. Elle a vraiment de beaux cheveux

Je préfère quand même lorsqu'elle a des mèches plus claires, ce châtain la vieillit et l'affadit un peu...

Des cheveux comme j'en rêve : longs et soyeux

De long en large

Pourquoi s'obstiner à vouloir des cheveux très longs qui nécessiteront beaucoup de patience et d'entretien alors que nous vivons dans un monde qui offre mille et une possibilités de coupes de cheveux avantageuses pour les femmes modernes que nous sommes ?
A vrai dire, j'ai eu les cheveux longs jusqu'à mes 14 ans, après quoi je les ai coupés au carré jusqu'à maintenant où ils ont oscillé entre la longueur épaules et omoplates. 
Mais pour moi, les cheveux très longs ont toujours symbolisé une forme de féminité et de sensualité éternelles. Une parure naturelle.
 
Lisse et sophistiquée

 
Naturelle et sauvageonne




























Début

Je commence avec une coupe mi-longue, dégradée sur les longueurs. Mes cheveux étaient trop abimés par les mèches blondes et la piscine alors même si je ne voulais pas il a bien fallu couper. Mieux vaut partir d'une base saine si je veux arriver à la longueur voulue, à savoir au bas du dos.
La longueur aux épaules est le stade fatidique que je n'arrive pas à dépasser. A chaque fois mes cheveux s'usent aux pointes.

Longueur avant la dernière coupe :

Pour le moment, j'utilise un shampoing et AS chimiques mais sans silicones. Quand les bouteilles seront finies, je rachèterai des produits bio.

Nouvelle longueur au 8 avril 2011 :

J'ai commençé une cure à base d'huile d'avocat bio et de lait de coco que je laisse poser en masque avant le shampoing pendant plusieurs heures. Je vous parlerai du résultat d'ici quelques semaines mais déjà à la première utilisation, mes cheveux s'en sont trouvés plus souples et très doux.


Let's go !

Bonjour à toutes et à tous !

Après avoir fait subir à mes cheveux un tas de tortures - colorations, décolorations, fer à lisser, mèches, piscine - j'ai décidé de leur offrir un retour au naturel et des soins efficaces pour qu'ils retrouvent une santé et surtout, but ultime, une belle longueur.

Comme mon entourage commençait à craquer avec mes histoires de cheveux, c'est tout naturellement que j'ai ouvert ce blog pour partager avec vous mes aventures capillaires.

Au programme : des recettes, un journal de pousse, des infos sur les cheveux en général, mes coups de coeur en matière de coupes, une rubrique des avant-après de stars et plus encore...

J'espère que ce blog vous plaira !
N'hésitez pas à laisser un commentaire, c'est toujours agréable !