Fourni par Blogger.

Bilan du mois de novembre 2012

Les petits anglaises tentent un retour en force sur les pointes :-)

Je n'ai pas vu le mois passer ! Plus que 5 mois avant la fin de ma deuxième année de pousse et de soins naturels. J'ai tellement dû couper pendant la première année que la différence de longueur n'est pas flagrante mais par contre, au niveau qualité, je suis très contente des résultats obtenus.

Je trouve que mes cheveux sont visiblement en meilleure santé. Ils ont du volume et de la brillance et ce malgré la chute saisonnière et les frimas de l'automne. Est-ce parce que j'ai introduit dans mon alimentation des flocons d'avoine, des fruits secs et rouges ainsi que du poisson gras plusieurs fois par semaine ? Possible, en tous cas, ça ne peut pas leur faire de mal !

Il vous faudra patienter jusqu'à la fin de cette deuxième année de pousse pour avoir droit à un super comparatif de la mort-qui-tue mais déjà, en vous ressortant cette ancienne photo qui date de ma transition vous pourrez vous rendre compte du chemin parcouru !

En plein passage au bio : cheveux ternes, plats et secs. 
Aujourd'hui : du volume, de la brillance et des reflets naturels.


 TEXTURE 




Ce produit est-il bon pour moi et la planète ?

J'ai découvert tout récemment un petit site parfait pour tous les consommateurs qui ne savent pas toujours évaluer l'impact écologique et sanitaire des produits qu'ils achètent. Ludique, coloré et ergonomique, ce site recense et note près de 45 000 produits en tous genres (hygiène-beauté, entretien, alimentation...) sur la base de quatre critères : environnement, santé, social et budget.
"Notre premier objectif est d'éclairer les choix des consommateurs et de leur décrypter les informations", explique le président et fondateur de Noteo, Baptiste Marty. Les notes sont accessibles par référence sur le site www.noteo.info ou en scannant le code-barre du produit avec son téléphone portable. "On utilise en moyenne 400 informations différentes pour noter un produit", selon M. Marty, spécialiste de l'analyse environnementale et sociale au niveau des entreprises.
L'institut compte un toxicologue, une nutritionniste et une experte des analyses de cycle de vie des produits et s'appuie sur un comité scientifique d'une douzaine de membres, dont le toxicologue André Cicolella, du Réseau environnement santé.

Comme on pouvait s'y attendre, les produits labellisés bio ont les meilleurs notes avec souvent un sans-faute au niveau santé, environnement et social. Seul le budget pèche. Mais même si l'on n'a pas les ressources suffisantes pour choisir le bio, ce site permet de responsabiliser sa consommation de produits courants vendus en grandes surfaces en nous aidant à choisir les "moins pires".

Vous n'avez plus d'excuses pour ne pas savoir !



L'Oréal, très mauvais élève. Il suffit de voir ce que révèle l'analyse chimique de ce shampoing.

source : lemonde.fr

Long long hair


Comment favoriser la croissance d'une belle chevelure ?

UNE TERRE A CULTIVER...

Ne choisissez pas votre shampoing en fonction de vos longueurs mais de l'état de votre cuir chevelu. Ne vous inquiétez pas pour les longueurs, l'après-shampoing est là pour ça. 


Comme le sol fertile d'un champ bien entretenu qui donne de belles récoltes, votre cuir chevelu a besoin d'être chouchouté. Pour rappel, le cheveu, une fois sorti du follicule pileux, est une fibre de matière morte. On peut combler les brèches d'un cheveu abîmé mais pas vraiment le réparer. Ce qu'il faut, c'est prendre le problème à la racine, expression qui prend ici tout son sens. Cela afin de promouvoir une repousse vigoureuse. 
Un cuir chevelu irrité, étouffé, bref, déréglé, ne produira pas une belle chevelure et les conséquences seront une chute de cheveux récurrente, des repousses éparses, ralenties, un cheveu mou et terne... Il faut "enrichir" votre cuir chevelu de l'intérieur comme de l'extérieur. La clé ? stimuler, oxygéner, nourrir...
Apprenez à identifier les problèmes de votre cuir chevelu et choisissez un shampoing en conséquence. Evidemment, la naturel s'impose. Evitez au maximum les compositions à base de Lauryl sulfate de sodium, tensio-actif pouvant être irritant pour la peau et causer des dermites.

Faites régulièrement des massages du cuir chevelu à base d'HV et d'huile essentielle. Elles sont stimulantes et purifiantes.

Ne lavez pas vos cheveux tous les jours, cela empêche le sébum du cuir chevelu de faire son travail, à savoir garder le scalp bien souple et protéger vos longueurs.

Evitez de soumettre votre cuir chevelu à une tension trop forte à cause de coiffures trop tirées. D'ailleurs, n'avez-vous jamais remarqué comme la peau du crâne peut faire mal là où l'on a gardé une couette trop serrée ?

... ET A ENTRETENIR

Enfin, cela peut paraître évident, mais tous vos soins seront inutiles si vous ne vous alimentez pas correctement et que votre hygiène de vie est déplorable. Privilégiez les fruits et les légumes, les poissons gras, les fibres... Les compléments alimentaires peuvent venir "soutenir" votre alimentation mais en aucun cas la remplacer. 


"The last but not least" : nos cheveux, comme notre peau, sont étroitement liés à notre état intérieur. Le moral est dans les chaussettes ? voilà que votre teint devient terne et vos cheveux se mettent en berne. Pensez à votre bien-être : dormez suffisamment car c'est la nuit que notre corps et toutes nos petites cellules se régénèrent. Aérez-vous, au propre comme au figuré : pratiquez une activité sportive régulière ou faites au moins 30 min de marche par jour pour libérer les toxines, allez voir des expos, des amis... 

1 henné, 1000 possibilités

Avant toute chose, rappelons les règles élémentaires :

1 - jamais d'ustensile métallique pour faire son henné
2 - jamais de henné par dessus une coloration chimique
3 - toujours porter des gants 
4 - le henné colore en se superposant à notre base naturelle et non en remplaçant celle-ci
5 - la couleur prend sa teinte finale plusieurs jours après


LE HENNE  EN MASQUE COLORANT 

❥ méthode 1 : Préparation traditionnelle

Le principe de base est simplissime. On utilise 1 dose de henné pour 3 doses d'eau chaude, ce qui nous donne par exemple, 100 g de henné pour 300 ml d'eau. On met la poudre dans un saladier puis on verse l'eau chaude dessus en remuant pour former une pâte homogène, ni trop liquide ni trop épaisse. L'application en sera facilitée. On laisse reposer la pâte à température ambiante le temps qu'elle refroidisse pour éviter de se brûler le crâne puis on passe à l'application, sur cheveux secs ou humides. Il faut commencer par les racines et finir sur les pointes. On enroule de film alimentaire et on attend de 30min à toute une nuit selon l'intensité désirée. Ensuite on rince, on lave et voilà !

❥ méthode 2 : Préparation acide

Le principe est le même sauf que l'on va préparer son henné la veille en ajoutant du jus de citron à la pâte. L'acidité va permettre aux pigments de se développer encore plus. 

❥ méthode 3 : Préparation avec congélation/décongélation

On prépare sa pâte et on la laisse au congélateur le temps qu'elle durcisse. Ensuite, on la fait décongeler à température ambiante (pas au micro-onde !) puis on procède normalement. Là encore, cette action permet aux pigments de s'intensifier en tirant sur le rouge.

 Ajouter de l'hydratation et de la nutrition

Cela consiste à ajouter dans votre pâte divers ingrédients et actifs qui vont contrer l'effet parfois asséchant du henné. Ils sont à ajouter en fin de préparation, une fois la pâte refroidie.

Vous pouvez utiliser au choix : 
- du miel 
- du lait mélangé à 50% avec l'eau chaude
- du lait de coco
- de la crème fraîche entière
- du sirop d'agave
- du gel d'aloé vera
- un jaune d'oeuf
- une huile végétale
- de la glycérine végétale
- des protéines de soie liquides
- des céramides végétales
...

 Maîtriser la couleur et moduler les reflets

Il existe de nombreuses astuces pour enrichir la couleur de votre henné grâce à des poudres, des infusions...

Pour cela, vous pouvez ajouter selon l'effet désiré :
- du jus de citron pour intensifier les pigments quels qu'ils soient (grâce à l'acidité)
- de l'huile d'olive pour intensifier les reflets dorés
- de la cannelle en poudre (1 c.à c.) pour intensifier les pigments rouges/auburn
- une infusion de camomille pour intensifier les reflets dorés
- une infusion d'hibiscus pour intensifier les pigments rouges/auburn
- de la rhubarbe pour intensifier les reflets dorés
- de l'Indigo pour donner du brun à noir
- du brou de noix pour donner du châtain
- de la Garance pour intensifier les pigments rouges/auburn
...


LE HENNA  GLOSS 

Cette préparation consiste à entretenir ses reflets et sa couleur tout en procurant un soin nourrissant profond à ses cheveux, sans la texture désagréable du henné en préparation traditionnelle. Le temps de pose est moins long et le produit est plus facile à rincer.

Il suffit de prendre votre poudre de henné et de la délayer d'abord dans un peu d'eau chaude puis de compléter avec votre après-shampoing préféré. Vous pouvez l'appliquer en avant-shampoing ou en après-shampoing. Le temps de pose est de 30 min à 1h30.

LE HENNE  EN INFUSION 

Grâce à cette méthode, vous pourrez incorporer le henné comme phase aqueuse de vos préparations afin de réaliser des lotions de rinçage ou des shampoings et après-shampoings pour votre couleur.

Pour 100 ml de produit, faites bouillir 90 ml d'eau puis laissez infuser 10 g de henné dans un filtre à thé pendant 15 min. Récupérez l'eau et utilisez-la rapidement ou alors ajoutez un conservateur.

LE HENNE  EN MACERAT 

Versez 100 ml d'huile végétale au choix dans un flacon. A l'aide d'un entonnoir, versez 10 g de poudre de henné dans le flacon et agitez afin de bien disperser la poudre dans le liquide. Laissez ensuite macérer pendant 24h à l'abri de l'air et de la lumière, en agitant de temps en temps. Après macération, filtrez à l'aide d'un filtre à café puis récoltez le filtrat et transférez-le à l'aide d'une pipette propre dans un flacon hermétique préalablement désinfecté.

Ce macérât huileux est prêt à être incorporé comme phase huileuse dans vos soins ou à être utilisé directement comme huile de massage. Ce produit est stable et peut se conserver plusieurs mois à l'abri de la lumière et de la chaleur.

Qui a la plus grande ? les filles s'y mettent !


La coiffure sans nom

A vrai dire, je ne sais pas trop comment appeler cette coiffure. J'étais partie pour faire un chignon de nattes entrelacées mais ma longueur s'est révélée trop juste pour un résultat pleinement satisfaisant alors j'ai improvisé. Voici comment j'ai procédé, c'est très simple :

 
Faire une raie au milieu pour séparer ses cheveux en deux parties égales
 
Natter chaque côté en Dutch Braid
 
Au niveau de la nuque, enrouler les nattes sur elles-mêmes pour former deux petits chignons côte à côte
Fixer chaque chignon à l'aide de quatre épingles à chignon.

That's it !