20 avril 2016

Journal de pousse : Avril 2016

En mode classe

Ceux qui me suivent sur Instagram l'ont déjà constaté, j'ai changé de couleur et coupé mes cheveux et je peux vous dire qu'après 5 ans sans véritable innovation, ça fait un bien fou !

J'en avais assez de ces restes de henné coriace qui viraient constamment à l'orange carotte quoi que je fasse, ne s'accordant plus du tout avec mon teint. J'ai d'abord voulu régler ça moi-même mais mes cheveux perdaient de la vigueur au fur et à mesure de mes opérations hasardeuses.

Mon souhait : éliminer toute trace de henné, récupérer ma couleur naturelle et blondir pour cet été ;)

♥︎ Changement extérieur


Avant 

Pour en finir définitivement avec ce problème, je suis allée chez le coiffeur. J'ai demandé à ce que ma couleur soit réunifiée dans ma teinte naturelle qui est un blond foncé cendré :
- de façon à neutraliser le cuivré
- afin d'être en parfait accord avec mes racines pour laisser pousser tranquillement par la suite.

Pour l'effet soleil, il a été fait quelques mèches blondes qui illuminent et donnent du relief à l'ensemble. Le cuivré est ressorti avec certaines mèches mais il est moins présent, fondu avec le doré d'autres mèches et la base blond foncé, ce qui donne un rendu très naturel.

Il faudra répéter l'opération en veillant à espacer les applications afin d'obtenir un blond plus clair et moins cuivré sans abimer mes cheveux. C'est mon objectif pour cet été.

Après

D'abord hésitante, j'ai finalement opté pour un carré long et je dois dire que ça faisait longtemps que mes cheveux n'avaient pas eu autant de volume. Ils sont plein de gonflant, j'adore !

En mode Rahan !


♥︎ Changement intérieur

Il se passe également quelque chose d'extraordinaire concernant leur repousse.

La zone des tempes que je voyais se raréfier avec inquiétude est aujourd'hui pleine de cheveux, beaucoup plus qu'en janvier 2016, période pendant laquelle ça avait déjà bien évolué. Je ne vois presque plus mon cuir chevelu au travers. Je suis tellement heureuse ! J'espère que ça va durer.

Ce que j'ai fait ?
- je consomme une cuillère à café de spiruline que j'ajoute à un verre de jus de fruits tous les matins
- j'avale presque tous les jours une poignée de graines variées
- je mange de la salade d'algues fraîches et du tartare d'algues régulièrement
- j'ai augmenté ma consommation de fruits et de légumes.

Cela depuis environ 3 mois.

J'ai aussi arrêté ma pilule il y a 8 mois, après une prise quasi quotidienne de 17 ans. Je n'ai pas de preuve "scientifique" et les changements que je ressens sont purement de l'observation personnelle mais il est clair que depuis que je ne la prends plus, tout va mieux (sauf l'acné, hum !). Cet arrêt n'est certainement pas pour rien dans l'épaississement de mes cheveux.




♥︎ Le journal de pousse

Je vous laisse avec l'évolution de la 4ème année de pousse que je n'avais pas publiée faute de motivation.

Je n'ai malheureusement pas tenu de journal entre avril 2015 et avril 2016. Une publication par mois me semblait vaine et même au rythme de tous les deux mois, les changements n'étaient pas assez visibles pour être intéressants.

Rassurez-vous, je compte me rattraper pour 2016-2017 !

Le journal de pousse sera publié à chaque nouvelle saison (Printemps, Eté, Automne, Hiver), entre lesquelles je ferai des "points-info" si besoin. Evidemment, la fréquence des autres articles de ce blog sera la même ;)






Longueur la plus grande jamais atteinte !
Les cheveux les plus longs étaient proches de la taille mais dans quel état ? :(





♥︎ Bilan

  • Un retour à ma longueur de départ sans regrets. Cela redonne du dynamisme à ma chevelure et à mon moral aussi :)
  • Un retour à ma couleur naturelle pour ne plus être embêtée par la repousse.
  • Un arrêt définitif du henné (qu'il soit blond, neutre ou colorant). Ses effets sont spectaculaires mais il est bien trop difficile à retirer quand on veut du changement. 
  • Des mèches blondes pour l'ensoleillement (le petit effet surfeuse qui me plait tant ;)). 
  • Je veillerai à ne pas retomber dans les travers que sont les changements radicaux de couleur, que ce soit du blond trop uniforme (cf historique) ou le henné.
  • J'avais l'impression que mes cheveux ne poussaient pas vite mais en réalité j'ai beaucoup coupé, avec des retours fréquents au stade BSL (bra strap lenght). Je vais donc essayer de prendre soin des pointes.

19 mars 2016

Une routine cheveux pure, économique et sans déchets

Poudres ayurvédiques (guimauve, kachur sugandhi, orange)

♥︎ Les poudres de plantes

▶︎ Une matière première sans chichis

Limiter son impact sur l'environnement tout en prenant soin de ses cheveux, c'est déjà possible grâce aux produits naturels certifiés biologiques et cela le devient encore plus grâce à l'utilisation des plantes en poudre. Celles-ci ne subissent aucune transformation en dehors de leur séchage et de leur micronisation. Elles ne sont que très faiblement altérées et conservent ainsi toutes leurs propriétés. Elles ne nécessitent pas d'additifs pour être efficaces et se suffisent à elles-mêmes. Ces poudres ne nécessitent pas plus d'eau au rinçage qu'un shampooing et un après-shampooing classiques, surtout si les grains sont très fins. La finesse d'une poudre est généralement un premier gage de bonne qualité. On peut les conserver dans un joli bocal en verre et se faire une belle collection digne des plus anciens apothicaires.

▶︎ Utilisations

On peut les mélanger entre elles, les agrémenter d'huiles essentielles et d'ingrédients nourrissants ou hydratants. Les combinaisons possibles sont multiples ! Elles servent à tout ou presque : on peut se laver les cheveux, soigner son cuir chevelu, stimuler les repousses, ajouter du volume et gainer les longueurs. On peut aussi se colorer les cheveux avec certaines d'entre elles.

▶︎ Guimauve et Kachur Sugandhi

Je ne connaissais pas ces deux poudres et c'est Aroma-Zone qui me les a faites découvrir en m'envoyant un sachet de chaque. 

• Poudre de Guimauve 

Elle favorise le démêlage, gaine les cheveux, apaise le cuir chevelu et apporte du volume. C'est une belle découverte car elle apporte à mes mélanges de poudres ce qui leurs faisait défaut, à savoir une texture gélatineuse, glissante, moelleuse, absolument très agréable à manipuler. Depuis que je l'ai, je n'arrête pas de m'en servir en masque, en shampooing démêlant et aussi sur ma peau pour l'apaiser. C'est devenu une de mes poudres préférées !

• Poudre de Kachur Sugandhi 

C'est une sorte de gingembre et comme le Kapoor Kachli, c'est une poudre fine, qui favorise la pousse et qui parfume agréablement les cheveux. Elle s'utilise aussi sur la peau et comme j'aime les produits multi-tâches, c'est un bon point supplémentaire. Elle apporte beaucoup de volume à la chevelure, genre... beaucoup ! Et puis les cheveux clairs vont l'apprécier car elle ne fonce pas les cheveux.

• Mon shampooing démêlant

- 2 cuillères à soupe de shikakai
- 1 cuillère à soupe de poudre de guimauve
- 1 cuillère à soupe de poudre de kachur sugandhi
- 1 cuillère à café de poudre d'orange
- 5 gouttes d'HE au choix selon le besoin

>> Avec cette recette, je n'ai pas eu besoin d'utiliser mon après-shampooing. Mes cheveux étaient démêlés et ultra doux après séchage. De plus, le parfum des poudres est resté plusieurs jours dans mes cheveux. Une senteur épicée très discrète, très agréable.




♥︎ Les ingrédients de la cuisine

▶︎ Faire d'une pierre deux coups

Les poudres, malgré les bienfaits qu'elles apportent, peuvent dessécher les cheveux fragiles. C'est un inconvénient auquel je remédie en faisant une fois par semaine un masque profond avec des ingrédients venus tout droit des placards de ma cuisine. Ainsi, je réinvestis ce que j'ai déjà. Je choisis des produits nourrissants et hydratants que je combine pour obtenir une crème onctueuse que je laisse poser sous une charlotte de bain réutilisable de 20 minutes à 1 heure.

J'apprécie particulièrement la crème de coco et le miel auxquels j'ajoute une huile végétale (argan, olive, amande douce et coco sont mes préférées) mais rien ne vous empêche de vous servir d'une banane, d'un avocat bien mûr, de yaourt, etc...

▶︎ Dans l'assiette

J'en parle de temps en temps mais il est évident que manger plus sainement contribue à embellir sa peau comme ses cheveux. Ces derniers temps, j'ai intégré dans mon assiette des aliments que je ne mangeais pas naturellement. Il s'agit des algues et des graines. Elles viennent compléter un "régime" à base de poissons gras (saumon), fruits et légumes. Le terme "régime" est à prendre avec des pincettes car en vérité, je mange de tout en quantité normale ; j'essaie juste de privilégier ces aliments.

• Les algues

Le matin, j'ajoute systématiquement une cuillère à café de spiruline en poudre dans un grand verre de jus d'orange (avec pulpe). Le goût est doucereux, moins fort que ce que j'imaginais. Tout à fait supportable. De toute façon, rien ne pourra être pire que le jus d'argousier testé et pas approuvé du tout (une odeur et un goût de bile, beurk !) Je mange également régulièrement du tartare d'algues et je me suis mise aux salades d'algues fraîches. Personnellement, j'aime le goût des algues donc ce n'est pas difficile pour moi d'en manger mais si vous êtes réticent, allez-y petit à petit. Il existe des algues en paillettes que l'on peut saupoudrer dans une salade, du riz, une sauce... Il y a beaucoup de recettes différentes avec les algues alors faites-vous plaisir.


• Les graines

Une petite poignée par jour suffit. En ce moment, je mange des graines de courges. Le mieux c'est toujours de varier voire de se faire un mélange qu'on choisit dans les distributeurs des boutiques bio. Pas d'emballage superflu, on prend la juste quantité et voilà. Je ne sais pas si les graines de courges sont particulièrement bonnes pour les cheveux ou la peau (les deux vont souvent de paire) mais au moins, c'est très bon pour la santé. Et qui dit bonne santé dit belle apparence :)


♥︎ Le résultat sur mes cheveux





Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...