30 octobre 2014

Les sulfates dans les shampooings : les reconnaître, les éviter, les remplacer


C'est bientôt Halloween, alors pour l'occasion, on va jouer à se faire peur en parlant... des sulfates !

Les sulfates sont des tensioactifs (agents lavants) très agressifs et très irritants. Ils sont dangereux pour la peau, les yeux et les voies respiratoires. 

Ils peuvent être responsables d'allergies, de yeux qui piquent, de l'apparition de pellicules sèches, de démangeaisons du cuir chevelu, de dermatites, de longueurs asséchées

Les cheveux fins ou bouclés y sont particulièrement sensibles.

Et d'après vous, comment se défend le cuir chevelu d'une telle agression, parfois quotidienne ? Il graisse. Et vous, du coup, vous faites quoi ? Vous relavez ! Et voilà le cercle vicieux qui commence ou comment se retrouver avec des racines grasses et des pointes sèches, des pellicules, des petits boutons, des démangeaisons...

 Comment les repérer et les éviter ? 


► En lisant les ingrédients de la liste INCI du produit.

Les pires d'entre eux, que l'on retrouve partout, sont :
  • l'ALS (Ammonium Lauryl Sulfate)
  • les SLS (Sodium Laureth Sulfate, Sodium Lauryl Sulfate, Sodium Lauryl Sulfoacetate). 
  • le Sodium Myreth Sulfate
Il y en a d'autres, considérés comme moyennement irritants :
  • le Cocamidopropyl Betaine
  • le Disodium Cocoamphodiacetate
  • le Disodium Laureth Sulfosuccinate
  • le Sodium Coco Sulfate
Pour vous donner une petite idée, ils sont aussi utilisés comme détergents-dégraissants dans de nombreux produits industriels, on les retrouve aussi dans les herbicides, comme adjuvants de certains pesticides ou encore comme inhibiteurs de corrosion dans l'électronique.


Mais, me direz-vous, pourquoi on en trouve dans tous les shampooings alors, même biologiques, s'ils sont si mauvais pour nous ?
• Premièrement, parce qu'ils moussent. C'est ce que veulent les consommateurs. Malheureusement, de nombreuses personnes sont persuadées que plus un produit mousse, plus il est efficace. Or, ça n'a rien à voir.
• Deuxièmement, pour l'argent. Car ces tensioactifs sont très bon marché. Les fabricants les utilisent depuis des lustres et refusent d'en changer. Forcément, un tensioactif naturel et ultra doux de la famille des acylglutamates, qui sont issus des acides aminés, vaut plus de 8 fois le prix de base ! La qualité se paye.

 Ne vous fiez pas au fait que le produit soit naturel ou biologique, surtout s'il est certifié Cosmébio/Ecocert. En effet, cette charte autorise la présence de tensioactifs irritants dans les formules. Préférez une certification BDIH, très stricte sur le sujet.

 Par quoi les remplacer ? 


 Un shampooing et un après-shampooing sans sulfates, qui contiennent des tensioactifs doux et inoffensifs comme ceux de cette liste :
  • Coco Glucoside
  • Decyl Glucoside
  • Disodium Cocoyl Glutamate
  • Laurdimonium Hydroxypropyl Hydrolyzed Wheat Protein
  • Lauryl Glucoside
  • Sodium Cocoamphoacetate
  • Sodium Cocoyl Glutamate
  • Sodium Cocoyl Hydrolyzed Wheat Protein Glutamate
  • Sodium Cocoyl Hydrolyzed Wheat Protein
  • Sodium Lauryl Glucose Carboxylate & Lauryl Glucoside
  • Sodium Lauroamphoacetate 

 Des poudres de plantes lavantes
  • le Shikakaï
  • le Sidr
  • l'argile blanche
  • le henné neutre
  • le Rhassoul 
  • la saponaire


Utilisez-vous des soins avec ou sans sulfates ? 

Voyez-vous une différence ?

27 octobre 2014

Khadi : Shampooing ayurvédique réparateur à la rose

On continue sur la lancée des produits Khadi avec le shampooing réparateur à la rose. Je pense que cette marque mérite vraiment d'être connue. Ses produits sont constitués d'ingrédients doux et sains, et disposent de la certification BDIH, beaucoup plus stricte que la charte Cosmébio / Ecocert.

 Le shampooing réparateur à la rose 
aux plantes indiennes ayurvédiques
14,50€ - 210 ml


Ce shampooing est une belle découverte.

♥︎ Premièrement, sa composition est tout simplement parfaite.


Composition (INCI) : Eau, Coco Glucoside, Lauryl Glucoside, Sodium PCA, Glycérine, Betaine, Rose de Damas, Aloe Vera, Hibiscus, Vétiver, Réglisse, Lodhra, Glyceryl Oleate, Sodium Cocoyl Glutamate, Caprylyl/capryl Glucoside, Citric Acid, Sodium Citrate, Coco Caprate Caprylate, Amla, Reetha, Shikakai, Huille essentielle de neroli, Huile végétale de son de riz, Protéines d'amande douce hydrolysées, Protéines de blé hydrolysées, Squalane, Céramides végétales, Xanthan Gum, Sodium Levulinate, Potassium Sorbate, Zinc PCA, Huile de Neem, Citral, Geraniol, Farnesol, Linalool, Limonene

Regardons-là de plus près :

 La base lavante 
La base lavante de ce shampooing est constituée de tensioactifs très doux, issus du sucre (coco glucoside, lauryl glucoside, Caprylyl/capryl Glucoside) ou produits à partir d'acides aminés (sodium cocoyl glutamate). Ce dernier appartient aux tensioactifs les plus doux du marché mais aussi les plus coûteux. L'emploi de ce type de tensioactif a généralement une répercussion immédiate sur le prix du flacon.

 Actifs 
Le complexe d'agents actifs (rose, aloe vera, hibiscus, vétiver, réglisse, lodhra, amla, reetha, shikakai, protéines d'amande douce et de blé, squalane, céramiques végétales et huile de neem) combine des extraits aux propriétés stimulantes, fortifiantes, adoucissantes, hydratantes et réparatrices.

Font également partie de cet ensemble d'agents actifs pour le soin des cheveux : le sodium PCA (hydratant), la glycérine, la bétaïne, le glyceryl oleate (émulsifiant), le zinc PCA ainsi que l'huile essentielle de neroli et l'huile végétale de son de riz.

 Autres agents et conservateurs 
Ils sont tous inoffensifs et/ou d'origine naturelle. Le coco-caprate caprylate est un agent de texture végétal, l'acide citrique et le sodium citrate sont des régulateurs de PH, la gomme xanthane est un liant végétal, le sodium levulinate est un sel naturel anti-microbien (conservateur naturel). Le Citral, Geraniol, Farnesol, Linalool et Limonene sont des substances naturellement présentes dans les huiles essentielles.

♥︎ Deuxièmement, son odeur est à tomber par terre.

Je m'attendais logiquement à une odeur de rose mais en fait, ça sent la fleur d'oranger et c'est juste un délice pour l'esprit et l'odorat. Ça sent tellement bon qu'on en mangerait. Dommage quelle ne reste pas plus longtemps dans la chevelure !

♥︎ Troisièmement, il est efficace.

Il enlève les bains d'huile correctement, lave en douceur, préserve les colorations au henné, laisse les cheveux doux et soyeux et réserve quelques surprises comme le fait de faire après-shampooing si on l'applique une deuxième fois et qu'on laisse poser quelques minutes. Bon, sincèrement, si vos cheveux sont comme les miens, ça ne suffit pas mais c'est une option plutôt cool pour les autres. Son seul défaut, je dirais, c'est sa texture que je trouve trop liquide. Mais en fait, quand on sait tout le reste, on s'en fout ! :)

Evidemment, il est sans sulfates, donc Ok pour les bouclées.


>>> Pour un soin SOS moumoute complet, je vous conseille d'utiliser au préalable son huile capillaire, tout aussi parfaite !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...