Fourni par Blogger.

Journal de pousse : juin 2014


La longueur

Chers ami(e)s, je suis plutôt contente car j'ai atteint mi-dos avec les bouclettes et quasiment la taille avec les cheveux lissés. Ce qui ne me plait pas actuellement (il faut bien que je grogne un peu), c'est mon dégradé. On le voit bien sur la photo plus bas, les petites mèches de chaque côté paraissent bien pauvrettes par rapport au reste. Mes cheveux étant très fins, je pense qu'une coupe droite conviendrait mieux (même si je préfère clairement les coupes en U). Cela donnera à l'ensemble une uniformité de volume et de longueur. Je ne sais pas encore quand je vais le faire. Pas tout de suite, c'est sûr, car cela me ramènerait aux omoplates !

 La couleur 

J'ai renoncé à vouloir retourner au blond. Après ce que j'appellerais "ma petite crise", je me suis dit que cela n'allait faire qu'abimer mes cheveux. Je suis d'ailleurs très contente de leur couleur actuelle. 

Je suis maintenant plus proche de ma couleur naturelle que cet hiver où mes cheveux étaient presque auburn.  

 Le lavage 

Je pratique le no-poo avec mon après-shampooing à la framboise de Desert Essence. Il est presque fini et je vais donc bientôt entamer celui à la noix de coco, tout aussi bien mais plus nourrissant. Ce qui colle parfaitement avec mon prochain départ en vacances au bord de la mer ! 

 L'entretien 

J'ai repris le henné, mais blond, sans lawsonia pour le moment. J'y reviendrai peut-être très bientôt. Je fais du henna gloss, c'est-à-dire que j'ajoute de l'après-shampooing à ma pâte, pour nourrir et hydrater. Ainsi, je n'ai plus l'effet asséchant dont je me plaignais.

Il n'y a pas de miracle, le henné leur a rendu la brillance et la force dont ils manquaient ces derniers mois.

J'applique tous les jours un peu d'huile végétale de jojoba sur les pointes et les longueurs. Cette huile, très proche du sébum, est tout simplement parfaite. Elle n'alourdit pas les cheveux, les soigne bien et petit bonus, elle contient une protection UV naturelle.

J'ai également l'intention d'entamer une cure de compléments alimentaires pour aider un petit peu mes cheveux dans leur pousse. 

Grâce à la reprise de tous ces soins, mes cheveux vont beaucoup mieux.




Let me be pretty

Marre de la queue-de-cheval basique qu'on porte tous les jours pour aller bosser ? Je vous propose aujourd'hui de réveiller votre moumoute avec cette coiffure simplissime à réaliser qui donnera le bon twist à votre queue-de-cheval habituelle.


Pas besoin de grand chose, un élastique et un ruban feront l'affaire, éventuellement une ou deux épingles à chignon.

Commencez par prendre une mèche d'un côté de la tête, au niveau de l'oreille et torsadez-la vers le crâne.
Continuez ainsi jusqu'à l'autre oreille en ajoutant une nouvelle mèche à chaque fois.
Eventuellement, sécurisez la torsade avec des épingles à chignon.
Finissez en queue-de-cheval avec un élastique et cachez celui-ci en nouant un joli ruban autour.

Alors, c'était compliqué ?


Nagi Noda : quand les cheveux deviennent sculptures


Nagi Noda est une artiste et réalisatrice japonaise. À l'origine de nombreuses publicités, clips et court-métrages, elle est notamment connue pour une publicité pour Coca-Cola et pour une récente campagne pour Monoprix. (source Wikipédia)

Je la connaissais surtout pour sa série de sculptures en cheveux représentant des animaux de la savane ou de la forêt. Une espèce d'arche de Noé décalée et humoristique !

Je pense que ces sculptures ont été réalisées avec des cheveux synthétiques collés sur des formes pré-moulées. Je trouve le résultat spectaculaire ! C'est quand-même fou tout ce que l'on peut faire avec des cheveux, non ?





Coiffures du festival de Cannes : tops et flops 2014

Aujourd'hui, j'ai décidé de gossiper un peu avec vous, les filles ! Et quoi de mieux, pour cette activité ô combien riche et utile, qu'un petit panel de stars au festival de Cannes ?

 LES TOPS 


Quand j'ai regardé cette photo, j'ai fait : "wouah, ce roux !" puis "wouah, ce vert !" et enfin "wouah, ce rouge !" C'est lumineux, impeccable, un brin rétro. Que dire... Je suis fan !


J'aime bien le contraste entre cette natte savamment défaite et la robe ultra sculpturale. Ça donne un côté sportive chic. Très Lively, quoi ! Je soupçonne la présence de quelques rajouts mais je trouve cette longueur parfaite pour ce type de natte.


Cette coiffure ultra glamour faite de longueurs lustrées et ondulées sur les pointes, la masse ramenée sur le côté, a été vue et revue dix milliards de fois sur les tapis rouges mais elle fait toujours autant son effet ! Une valeur sûre.


Vous le savez, je n'aime pas beaucoup les coiffures trop tirées, laquées, guindées. J'aime que des petits brins s'échappent par-ci par-là, que la chevelure vive. Ce chignon, par exemple, j'adore ! Sa forme est classique mais grâce aux mèches faussement bordéliques qui le composent, il prend tout de suite un air plus champêtre ou pourrais-je dire "Jane Austenien". Et surtout, le détail du petit peigne précieux placé exactement au bon endroit... Je meurs.


Là, c'est un peu de la triche parce que cette coiffure date de l'année dernière mais bon, je l'aime trop ! C'est ma préférée ! J'aime tout : la couleur des cheveux, les fameux "petits brins qui s'échappent" et bien sûr, cette tresse enroulée en forme de rose ! C'est Nicole Kidman, quand elle avait retrouvé ses cheveux blonds vénitiens. Avouez que c'était quand-même autre chose que ça :


Cheveux cramés par les brushings et les décolorations, couleur jaune pipi douteuse. Quel gâchis de belle tignasse tout de même ! Ceci sera donc ma transition vers...

 LES FLOPS 


C'est plat, c'est triste, c'est... carré. Non, franchement, Julianne Moore et ses cheveux de feu nous avait habitué à une cinquantaine plus éclatante sur tapis rouge. Et puis cet habit en cuir épais type skaï immonde... Elles se sont toutes passé le mot ou quoi ?! (cf ci-dessous)


En fait, là, c'est pas la coiffure en elle-même qui cloche mais cuir effet skaï noir épais + décolleté ultra plongeant + lustres aux oreilles, ça fait légèrement faute de goût. Bon, elle est jeune, OK, mais quand-même...


Je pense que c'est le plus gros flop capillaire de la série. Colo orange pas du tout adaptée au teint avec racines plus claires cendrées qui du coup paressent légèrement vertes d'au moins 10 cm, j'ai juste envie de vomir. Non, là, même la coiffure "valeur sûre" (cf plus haut dans les tops) ne suffit pas à rattraper cet immondice capillaire. 


Voilà ! J'espère que ce petit intermède "langue de p...flûte" vous aura plu ! 

xoxo comme ils disent



Méthode no-poo / low-poo / water only : un point s'impose

Je souhaiterais réagir à ce que je lis de plus en plus sur le web concernant le no-poo. Les magazines en ligne (elle, figaro etc...) semblent s'être mis d'accord pour relayer l'idée que le no-poo consiste à ne plus se laver les cheveux qu'avec du bicarbonate de soude + vinaigre de cidre jusqu'à se passer complètement du moindre agent lavant en s'appuyant notamment sur l'article qui fait le buzz d'Antigone XXI.

Cette technique n'est pas le no-poo !

Il s'agit de la méthode dite du "Water Only", lancée par une blogueuse américaine, qui consiste à espacer les shampooings jusqu'à ne plus se laver les cheveux qu'avec de l'eau.

Le no-poo, le vrai, est une méthode efficace pour les cheveux bouclés, ondulés, crépus. Le no-poo a été inventé par Lorraine Massey, coiffeuse américaine aux cheveux très frisés qui cherchait une solution pour les femmes bouclées ou crépues dont les cheveux sont secs et fragiles par nature. En effet, les shampooings habituels sont trop agressifs pour leurs cheveux. Dans sa méthode, la Curly Girl Method, elle ne prône pas l'arrêt du shampooing mais sa substitution par un après-shampooing naturel doux sans silicones et des soins sans sulfates. En gros, on se lave les cheveux pareil que d'habitude mais avec un après-shampooing à la place du shampooing. On appelle aussi cette méthode le "low-poo".

J'explique en détail cette technique dans cet article.

Voilà, alors c'est sûr, remplacer son shampooing par un après-shampooing, c'est moins sensationnel que de dire qu'on arrête complètement de se laver les cheveux, mais étant donné l'influence qu'ont certains sites sur le net et qui diffusent des infos sans savoir de quoi ils parlent, je pense qu'il était important de rectifier le tire et de démêler le vrai du faux, au moins sur ce blog.



No-poo : bien choisir son après-shampooing


© leblogducheveu.com

Si vous décidez de ne plus utiliser de shampooing, félicitations, car c'est une bonne décision mais pour de bons résultats, il est important de bien choisir son après-shampooing.

Tout d'abord, on ne le dira jamais assez, privilégiez un produit naturel ou encore mieux, certifié bio.

Votre soin doit être exempt :
- de silicones
- de parabens
- de sulfates

Regardez les étiquettes et choisissez des après-shampooings qui contiennent :

 DES EMOLLIENTS 

Les émollients donnent du brillant aux cheveux, les rendent doux et souples. Il y en a des centaines parmi eux notamment on trouve les huiles végétales et les beurres (karité, macadamia...). Les émollients employés couramment contiennent des glycérides et des liposomes.

 DES PROTEINES 

Les protéines permettent de réparer ou de protéger temporairement les cheveux. Elles peuvent s'accumuler sur les cheveux de certains, particulièrement sur des cheveux plus sains. Dans ce cas, alternez avec un après-shampooing qui ne contient pas de protéines.
Exemples de protéines : soie, soja, blé hydrolysé, kératine, acides aminés (composant de protéines).

>> Pour plus d'infos sur les protéines, rendez-vous ici.

 DES HUMECTANTS 

Les humectants absorbent l'eau qu'ils transforment en agent hydratant. Ils sont absolument indispensables aux cheveux bouclés. Parmi les meilleurs humectants, on trouve le panthenol, la glycérine végétale, le sorbitol et le miel. Ils hydratent en profondeur les cheveux secs et redéfinissent les boucles. Les acides aminés et l'aloe vera sont aussi de très bons agents hydratants.

Pour finir, je vous propose une liste d'après-shampooings compatibles avec le no-poo. Si vous en connaissez d'autres, n'hésitez pas à les partager dans les commentaires :

Desert Essence à la framboise ou à la noix de coco
prix indicatif : 10 €
quantité : 237 ml
où le trouver ? Pharmacie de liège (Paris) / Internet

Rahua crème de soin réparatrice
prix indicatif : 34 €
quantité : 275 ml
où le trouver ? Bon Marché (Paris) / Internet

Melvita baume démêlant cheveux secs
prix indicatif : 9 €
quantité : 200 ml ou 500 ml
où le trouver ? Pharmacie / Parapharmacie / Boutiques bio / Internet

Lavera Basis Sensitiv
prix indicatif : 6,50 €
quantité : 150 ml
où le trouver ? Boutiques bio / Internet

Cosmo Naturel baume démêlant
prix indicatif : 10 €
quantité : 250 ml, 500 ml ou 1 L
où le trouver ? Boutiques bio / Internet

Urtekram Aloe vera Conditioner
prix indicatif : 11 €
quantité : 250 ml
où le trouver ? Boutiques bio / Internet