Fourni par Blogger.

Les ingrédients à éviter dans vos cosmétiques


Cancérigènes, perturbateurs endocriniens, allergènes, polluants... Ces termes vous inquiètent et pourtant, si vous n'utilisez pas de produits naturels ou bio, c'est ce qui caractérise les ingrédients des produits que vous mettez sur votre peau, vos yeux, vos lèvres, vos cheveux, et ce, tous les jours.

Bonjour l'effet cocktail !

Alors, comment les repérer pour mieux les éviter ? Voici une liste non exhaustive des principaux ingrédients à éviter dans vos cosmétiques :

 Les huiles minérales 

Ces huiles sont issues de la pétrochimie. Ce sont des corps gras inertes qui forment un film occlusif sur la peau. Elles ne possèdent absolument aucunes vertus et sont désastreuses pour l'environnement.
INCI : Paraffinum liquidum, Cera microcristallina, Mineral oil, Petrolatum etc...

 Les silicones 

Ils sont malheureusement présents partout dans les cosmétiques conventionnnels. A quoi servent-ils ? A rien, si ce n'est ajouter un effet de "glisse" aux textures. Même s'ils sont bien tolérés par la peau, ils sont occlusifs et s'accumulent en couches. De plus, ils mettent des centaines d'années à se dégrader dans la nature.
INCI : On les reconnaît grâce à leurs terminaisons en —cone, —ane ou —siloxane comme Dimethicone, Isohexadecane...

 Les polymères 

Obtenus à partir de chimie lourde et très polluante, avec usage de gaz toxiques, ils ont à peu près les même caractéristiques que les silicones.
INCI : PEG, PPG, crosspolymer, polypropylène, cellulose...

 Les sels d'aluminium 

Ils sont considérés comme cancérigènes et soupçonnés d'avoir des effets néfastes sur le système nerveux à long terme. L'AFSSAPS a demandé des analyses complémentaires.
INCI : Aluminium

 Les SLS 

On en parle souvent ici, il s'agit des tensioactifs (détergents) que l'on trouve dans nos soins lavants (shampooing, gel douche, dentifrice). Ils sont agressifs, irritants, allergènes et desséchants. Tout un programme.
INCI : Sodium Laureth sulfate, Sodium Lauryl sulfate...

 Les conservateurs 

Ils permettent d'éliminer les bactéries et les champignons qui se développent en milieu aqueux mais sont souvent dangereux pour la santé et l'environnement. Parmi eux, on trouve :

- les parabènes (methyl / butyl / ethyl / isopropyl —parabens) : On les utilise parce qu'ils sont peu chers, simples à utiliser et stables mais ils sont suspectés d'être cancérigènes.

- l'EDTA : il est généralement utilisé dans la photo ou l'industrie du papier comme conservateur et antioxygène. C'est aussi un anti-tartre. C'est un poison très nocif qui ne se dégrade pas dans l'environnement. On le repère sous tous les noms suivis de EDTA.

- les libérateurs de formaldéhyde : substance classée allergène et cancérigène connue sous le nom Quaternium 15, quaternium 18, polyquaternium, DMDM hydantoin, diazolidinyl urea, methylizothiazolinone. Le problème des formaldéhydes et autres agents libérateurs de formaldéhyde, c'est qu'on les retrouve partout, dans les meubles, les vêtements etc... et bien sûr les cosmétiques.

Il faut aussi se méfier des colorants de synthèse (CI + 5 chiffres) et des parfums qui peuvent être allergisants, qu'ils soient de synthèse ou naturels.

..........................................................................................................................................

Tous ces ingrédients sont choisis par les industriels uniquement parce qu'ils sont moins chers ou moins compliqués à mettre en oeuvre. Ils sont pour la plupart dangereux pour la santé et l'environnement.

Il existe des alternatives biologiques, douces et naturelles à tous ces ingrédients. C'est à nous, consommateurs, de dire ce que nous voulons en achetant responsable et en préférant les marques bio et non aux industriels de nous dicter nos choix !

Cet article est inspiré par celui du blog de la Slow Cosmétique. Merci à lui.

15 commentaires

  1. Un article bien utile pour celles qui commencent dans le décryptage de produits :)
    Ca me fait halluciner quand je vois ce qu'on retrouve dans les produits, comment certains ingrédients sont obtenus et les risques qu'ils impliquent...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est terrible. Le pire, c'est que c'est devenu la norme alors que ce devrait être les produits bio, les produits "normaux".

      Supprimer
  2. Excellent ! Très bon résumé :)

    (Par contre pour les silicones, c'est pas -one ou -ane, c'est -cone ou -siloxane ^^ il y a des ingrédients en one qui ne sont pas des silicones, comme la méthylisothiazolinone par exemple :3)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vrai je vais modifier. Merci !

      Supprimer
  3. Très bon cet article car il est bien synthétisé ! A partager ;)

    PS : j'en profite pour te dire que j'adore le nouveau design de ton blog, la lecture est très agréable et la nouvelle bannière super jolie !

    RépondreSupprimer
  4. Un article très intéressant :)

    RépondreSupprimer
  5. C'est vraiment bien d'avoir fait cet article !! Personnellement je fais très attention à la composition des produits (surtout les cheveux) mais j'ai encore appris des choses ;) J'aime beaucoup ce que tu fais, continue ainsi ;) Ca me ferais plaisir si tu passais voir mon blog ! Bisous et bonne continuation ;)

    freeasawolf.wordpress.com

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour,

    Je viens de découvrir ce blog et j'aime beaucoup. Petite question concernant ce post : es-ce que l'alcool est nocif dans les produits de beauté ? Je commence à peine à m'intéresser à ce sujet. Aussi, en lisant l'étiquette des quelques articles que je possède, je vois qu'il y en a partout.
    Merci d'avance pour la réponse.

    A bientôt.



    Lettrine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Lettrine,

      L'alcool n'est pas nocif dans les cosmétiques dans la mesure où il n'est pas responsable de problèmes de santé graves tels que cancers etc...

      Contrairement aux substances synthétiques, l’alcool est une substance naturelle dans les produits naturels ou bio surtout s’il s’agit d’alcool biologique. Comme le disait Paracèlse, c’est la dose qui fait le poison ! Correctement dosé, l’alcool ne dessèche pas mais si l’on est sensible il vaut mieux l’éviter. Personnellement j’y suis très sensible donc en général je choisis des produits faiblement dosés, voire sans alcool du tout.

      Supprimer
    2. Merci beaucoup pour la réponse et bon week-end.



      Lettrine

      Supprimer
  7. Excellent cet article! j'ai bien envie de l'imprimer et de le placarder quelque part!

    RépondreSupprimer
  8. La moindre des choses, c'est quand même de citer ses sources : cette demoiselle ne l'a pas écrit, elle l'a pompé sur le blog de la Slow Cosmétique !!!!
    http://www.slow-cosmetique.org/#!infographie-cosmetiques-slow/c1z4g
    http://www.consoglobe.com/comment-reperer-ingredients-nocifs-cosmetique-cg
    datés de 2012....

    RépondreSupprimer

Cet article vous a plu ? Vous souhaitez réagir ?
Je lis chacun de vos commentaires et prends plaisir à y répondre le plus souvent possible.