Fourni par Blogger.

Mon rituel de soins spécial plongée sous-marine


Ces dernières semaines ont été consacrées à mon passage du brevet niveau 3 de plongée, qui nécessite beaucoup d'investissement physique et mental. Ce qui explique pourquoi je n'ai pas été très disponible.

Profitons de l'occasion pour parler de ce que je fais pour préserver mes cheveux pendant ces sorties.

En plongée, les cheveux sont soumis à rude épreuve. Ils se dessèchent et s'emmêlent très vite. Entre le vent, les embruns, le soleil, le sel et l'activité en elle-même, on a vite-fait de se retrouver avec un sac de noeuds sur la tête.

Un seul mot d'ordre : protéger.

J'enduis toujours mes longueurs de beurre de karité avant d'aller dans l'eau. Je n'hésite pas à en mettre beaucoup afin de bien gainer les cheveux et j'insiste sur les pointes. Surtout, n'utilisez pas d'huile à la place ! Sous le soleil, vous risqueriez de crâmer vos longueurs et votre cuir chevelu par la même occasion !

Il faut s'attacher les cheveux en essayant d'attraper un maximum de petits cheveux qui deviennent vite gênants une fois sous l'eau parce qu'ils peuvent se coincer dans la jupe du masque (fuite d'eau garantie), se mettre par paquets devant les yeux (une raie ? où ça ? j'vois rien !) ou encore gêner la mise en place de la cagoule.

Je vous déconseille les élastiques trop fins ou avec une attache métallique car les cheveux se prennent dedans et ça fait très mal quand on les enlève (je me suis déjà retrouvée avec une poignée de cheveux arrachée). J'utilise uniquement des chouchous en tissu, le must étant ceux en matière maillot-de-bain qui sèche vite !


Ma coiffure préférée reste la natte africaine ou les deux tresses plaquées sur les côtés. Celles qui n'ont pas trop de longueur peuvent se permettent une simple queue de cheval. Le chignon est boudé des plongeuses car il est très peu pratique : trop haut, il gêne la mise en place de la cagoule ; au milieu, il gêne la sangle du masque et trop bas, il gêne les mouvements du cou (les combinaisons avec cagoule intégrée sont très serrées et du coup, le chignon forme une boule dans la nuque vraiment pas confortable !). Et puis les chignons ressortent toujours en pelote de cheveux complètement emmêlés... Vous l'aurez compris, la natte c'est le top et le chignon, le flop !

Entre les deux plongées de la journée, je les rince et les lave à l'après-shampoing pour ôter le sel et leur offrir un peu de douceur. Quand vient le soir, je les relave au shampoing ou à l'AS, les démêle bien et je laisse poser un soin nourrissant. Ensuite, après le rinçage, j'enduis mes cheveux encore humides d'huile végétale (argan, amande douce, monoï) avec un peu de gel d'aloé vera puis je les laisse sécher tranquillement à l'air libre si la météo le permet.


11 commentaires

  1. et bien bravo pour ce que tu fais en plongée, j'admire beaucoup cette passion, tu dois vivre des moments très intenses!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Mélina ! En effet, c'est intense et tellement beau au fond !!! un vrai monde parallèle où les espèces les plus folles se côtoient, avec des formes et des couleurs totalement fantaisistes !

      Supprimer
  2. J'ai découvert votre blog suite à l'article de l'Express, et je ne suis pas déçue, que de bons conseils merci !

    RépondreSupprimer
  3. Je suis tombé par hasard sur ton blog en cherchant sur google comment protéger/soigner ces cheveux pendant/après la plongée! J'ai aussi ce problème… sauf qu'ils sont pas encore assez long pour bien les attacher ou les tresser… du coup, une vraie galère quand il s'agit d'enlever le col de ma combi étanche (oui, pas encore de combi humide, le lac est trop froid!)… j'en perds toujours un peu pendant la manoeuvre… les voir comme ça loin de ma tête, c'est déprimant :( Bon, quand ils seront longs, ça sera pas forcément mieux...
    En tout cas, un grand bravo pour ton troisième niveau de plongée… c'est sûr que c'est de l'investissement physiquement et mentalement! On compte pas son temps mais c'est tellement magique sous l'eau que ça en vaut la peine! Je l'ai aussi eu mon niveau 3, maintenant, je vise le dm!

    Le reste de ton blog m'intéresse aussi beaucoup, ça fait quelques mois que j'ai décidé de passer au naturel pour mes cheveux… du coup, je cherche un peu partout des conseils et petites "préparations magiques" pour me faire de beaux cheveux de sirène :)

    Je passerai régulièrement sur ton blog pour pêcher quelques idées!
    Merci de partager tout ça!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une compère plongeuse ! Bienvenue ! C'est une bonne décision que de passer au naturel. Tu verras que les cheveux, après une période de transition plus ou moins longue, deviennent très vite beaucoup plus beaux ! J'espère que tu trouveras plein de réponses dans ce blog ! :)
      Moi aussi je vise le niveau 4 et l'initiateur afin de pouvoir faire partager ma passion à d'autres. j'adorerais faire une formation combi étanche car j'avoue que le niveau, on l'a passé en méditerranée dans une eau à 14°/15° ; en humide, ça fait frisquet quand-même...

      Supprimer
    2. 14°-15°, c'est effectivement pas très chaud, surtout quand c'est tous les jours, voir plusieurs fois par jour! La mer a de la peine à se réchauffer, dis donc! L'étanche, c'est sur que c'est pratique... et t'es pas mouillé quand tu sors (sauf la tête...), c'est super agréable! Par contre, au début, c'est pas tout facile... c'est un truc de plus à gérer, une combi humide, t'y penses pas quand tu plonges. Avec une étanche, c'est un peu comme si t'avais une stab en plus (vu que c'est de l'air dedans) mais ça s'apprend vite! Et tu plonges où exactement? C'est beau sous l'eau? Je risque de partir en vacances en septembre au bord de la Méditerranée pour plonger un peu, du coup, je me renseigne un peu ;) Et je penses que t'es avec le système cmas? En Suisse, on utilise le système PADI mais je penses que "initiateur", c'est comme un "instructeur" chez PADI. J'espère aussi pouvoir atteindre ce niveau là un jour... mais je vais par étape ;)

      Mes cheveux sont déjà plus beau qu'à un temps! Faut dire qu'il y a une année et demie, je les avais super court... donc je m'en fichais pas mal des soins. Pis j'ai décidé de les laisser pousser (un vrai challenge pour moi qui suis pas patiente!!!), je commence à avoir une "bonne" longueur maintenant, même si c'est encore loin d'être long comme j'aimerais! Mais du coup, en les voyant pousser, je les trouvais filasse, sec, de la vraie paille... normal, j'en prenais pas soin... mais maintenant, ils vont beaucoup mieux!! J'essayes un peu tout... mais je crois que ma prochaine "expérimentation" capillaire sera avec de la spiruline... j'ai vu que tu proposais une recette... ça vient de la mer, ça peut que être bien ses petites algues ;)

      Supprimer
    3. Je plonge beaucoup en Méditerranée, à Agay, Marseille, Bormes (très chouette !) ou encore en Corse. C'est très beau surtout dans les réserves naturelles pleines de bans de poissons et de gros mérous ! J'appartiens à la fédération FFESSM, qui est aussi en partenariat avec la CMAS.

      Supprimer
  4. Ah! enfin une plongeuse chevelue comme moi :D
    Je t'avoue que c'est la galère pour moi quand je plonge toute la semaine je ne sais pas quoi faire de mes cheveux :/ Bien sur je les protège et les attache mais entre chaque plongée j'ose pas les laver, d'habitude je suis qu'à un seul shampoo par semaine alors si d'un coup je les lave tous les jours..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends que tu ne veuilles pas les laver tout le temps entre deux plongées, surtout qu'on les lave en sachant qu'ils vont être à nouveau plein de sel deux heures après ! Moi je les rince juste à l'eau pour au moins dégager le sel et sinon je mets un peu d'après-shampooing. Je ne fais un vrai shampooing que le soir.

      Supprimer
    2. D'accord, j'essairai comme ça à la belle saison (il fait troooop froid en ce moment) !
      Je viens de lire un peu au dessus que tu plonges à Marseille ? On doit aller à peu près au mêmes endroits, perso c'est toujours entre Marseille et Cassis, les plus magnifiques quoi :)

      Supprimer

Cet article vous a plu ? Vous souhaitez réagir ?
Je lis chacun de vos commentaires et prends plaisir à y répondre le plus souvent possible.