Fourni par Blogger.

Journal de pousse : avril 2013 (passe-moi les curly !)

Alors voilà, comme vous le savez, mes boucles et moi, c'est "je t'aime moi non plus". Surtout parce que le premier jour ça va mais que le deuxième, bonjour les dégâts !

Je ne suis pas une vraie bouclée avec les cheveux qui poussent en tire-bouchon dès la racine mais j'ai des capacités. 

En ce moment, changement de saison oblige, je perds une quantité astronomique de cheveux, c'est horrible. Et pour couronner le tout, j'ai des pointes sèches qui ne veulent rien savoir.

Je me dis qu'avoir quelques bouclettes pour me redorer l'ego capillaire ne serait pas du superflu.

Ayant la mèche en berne, j'ai donc décidé de me remettre au rituel spécial cheveux bouclés.

Si vos cheveux sont comme les miens, à savoir ondulés et fragiles, alors ce rituel est fait pour vous ! Les filles, libérez vos ondulations !  

 Le rituel en détail 

 1 
J'enduis mes longueurs d'huile de coco, d'amande douce ou de beurre de karité et je laisse poser de 30mn (sous une charlotte) à toute une nuit (à l'air libre).

 2 
Je me lave les cheveux avec un shampoing doux, actuellement le Rahua dont je ne me lasse pas. Lorsque je fais des sorties en mer pour la plongée, je passe au no poo et cela réussit très bien à mes cheveux. Ils restent doux et hydratés malgré le sel, les embruns et les coiffures toutes emmêlées. Ils sont propres, aucun problème. Mais je reviendrai sur mes soins spécifiques à la plongée et la piscine dans un prochain article.

 3 
J'applique un soin (AS, masque…) sur cheveux mouillés en prenant garde de ne pas défaire les ondulations et boucles qui commencent à se former. Je commence par masser les pointes dans ma paume de main avec le soin pour bien les imprégner puis j'enduis le reste des longueurs en m'arrêtant au niveau des oreilles pour ne pas graisser le cuir chevelu.
Je laisse poser le temps d'effectuer le reste de ma toilette puis je rince en démêlant aux doigts.

 4 
Je prends un serviette en microfibre et tête en bas, j'absorbe l'excédent d'eau en pressant doucement les boucles vers le haut sans jamais frictionner. Si je veux des boucles très très rebondies, j'utilise la technique du plopping (dans ce cas, procéder d'abord à l'étape 5).

 5 
Une fois les cheveux essorés, toujours tête en bas, je vaporise un spray hydratant de ma composition et je presse les boucles pour les enduire sans les défaire. 
Enfin, j'ajoute un peu de gel d'aloé vera pour fixer les boucles sans effet carton. On peut aussi utiliser un spray rebouclant sans alcool. Le "sea buckthorn leave-in conditioner & curl activator" d'aubrey organics est super et naturel !

 
Je laisse sécher mes cheveux à l'air libre ou bien au diffuseur jusqu'à ce qu'ils soient secs à 70 % puis je n'y touche plus.

Note :
Pour les cheveux secs et fins, sachez qu'un bon équilibre entre nutrition et hydratation est important. Trop de gras va les plomber et pas assez d'hydratation va les laisser secs. De même qu'il est inutile d'utiliser un peigne. Nos doigts suffisent pour démêler en douceur notre petite masse.

 Résultat 
Des ondulations marquées en larges 'S' pour les cheveux du dessus et de longues anglaises pour les cheveux du dessous. Grâce à ce rituel d'entretien, mes cheveux révèlent toute leur beauté. Pourquoi ? Parce qu'ils ont bénéficié de soins adaptés et n'ont pas été traumatisés par des procédés allant à l'encontre de leur nature comme le brossage, le lissage...

Gras ? non ! Humides ? non plus ! Hydratés ? oui !!!
 Et le lendemain ? 
Si mes cheveux sont emmêlés, je les humidifie avec mon spray hydratant puis je reforme les boucles en les pressant ou en enroulant des mèches avec mes doigts. Le surlendemain, je les attache en queue ou en chignon fouilli. Je n'ai pas de problème au-delà car je me lave les cheveux tous les deux / trois jours.
Si vraiment mes cheveux sont informes mais que je n'ai pas à les laver, alors je les mouille complètement et procède aux étapes 3 à 6.

 Concernant la pousse 
J'ai coupé 2 cm car mes pointes m'énervaient et puis je voulais leur redonner une belle forme en U. Les mèches sont bien entortillées donc visuellement c'est plus court mais en gros, les bouts les plus longs arrivent maintenant au niveau du boléro (je ne sais pas si vous voyez bien car c'est en ton sur ton de noir).

Je n'ai pas refait de henné depuis longtemps et mes plongées successives en mer de ces dernières semaines ont fini de faire dégorger complètement ce qu'il restait. J'ai donc retrouvé ma couleur naturelle que l'on voit mieux ci-dessous :


13 commentaires

  1. The results with the shiny curls look amazing, I will have to try this too!
    I love your hair colour, it is so beautiful.
    All the best, Louisa :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Thank you very much Louisa ! I love your hair too !

      Supprimer
  2. Merci pour toutes ces infos, j'ai les cheveux ondulés depuis ma deuxième grossesse (vive les hormones !!) et je cherchais comment les sublimer. Je vais tenter ta recette de spray (trouve sur une autre de tes pages), tu mets "cheveux secs", les miens sont "normaux" en ce moment, ça ira quand même ?;)
    Merci encore pour ce blog très instructif.
    JulieeEee

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour ! le spray que j'utilise aujourd'hui est une autre recette que je partagerai ici très bientôt ! Ça marche aussi pour les cheveux normaux mais il faudra y aller mollo avec l'AS :)

      Supprimer
  3. Magnifique ! Et ça pousse vite, même avec les boucles on voit la différence.. C'est incroyable la pousse, avec la grosse coupe que tu as faite l'année dernière. Le henné a bien dégorgé aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hiii, ça me fait plaisir d'entendre ça ! Merci Pauline ! J'avoue que si on y regarde de plus près, j'ai bien pris 12cm en moins d'un an mais j'ai quand-même l'impression de stagner. Allez comprendre... Pour le henné, je crois que l'eau de mer est radicale ! Bon, en même temps, je n'avais pas beaucoup de couches de henné donc ça dégorge plus facilement.

      Supprimer
  4. Bonjour j'adore test cheveux et je les trouvent rayonnant de beauté ! Voilà mon problème cest que je veux vraiment descheveux long j'en rêve ! Et j'ai donc vraiment pas envie de les couper donc je voudrai si a ton avis mes cheveux sont vraiment abimé et si d'après toi il faudrais quz hé les coupent ! J'aimerais t'envoyer une photo pour que tu puisse juger ! Où pourrais-je te la joindre ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Envoie-moi d'abord ton adresse mail par le biais de l'onglet contact pour que je te réponde.

      Supprimer
  5. Je ne comprends pas la différence entre hydratation et nutrition, aurais-tu quelques infos et si possible des produits comme exemple?
    Je pense m'acheter une serviette en microfibre pour faire cette technique. Je rêve d'avoir de si belle boucles!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Flavie, pour synthétiser vulgairement, l'hydratation, c'est apporter de l'eau aux cheveux par voie interne ou externe et les aider à la conserver dans leur fibre ; la nutrition, c'est apporter du gras, par voie externe dans notre cas, afin de sceller cette hydratation et protéger la fibre des agressions extérieures. Par exemple, le gel d'aloe vera et le miel sont hydratants tandis que l'huile végétale ou le beurre de karité sont nourrissants.

      Supprimer
  6. Oufti, j'ai des cheveux ondulés. Enfin, j'avais. Je leur ai fait subir énormément aussi (entre la permanente bouclée car mes ondulations donnent un effet crépu à mes cheveux; effet que je déteste et les colorations/ décolorations). J'avais des longs - trèèèès longs cheveux - mais moches (à mes yeux, apparemment car tout le monde me disait "oooh je veux tes cheveux" - ah ouais? et les fourches avec et les noeuds avec?). J'ai décidé de me faire poser des dreadlocks (des rajouts pour les avoir trèèèèès longues). Un an après, j'en ai marre. Surtout que des vraies dreads se forment sur mes 10 cm de racine. Je me fais enlever mes rajouts. Je me retrouve donc avec un tas de petites tresses. J'ai 10 cm de dreads en partant de chaque racine. J'attaque le travail de démêlage. Une semaine après, c'est fait : je retrouve mes cheveux. Un mois de soin plus tard : des cheveux de bébé ! Un miracle, tout le monde me disait que ces dreads allaient me massacrer mes cheveux; et au contraire, ils étaient plus beaux qu'avant. Alors je me jure de ne plus utiliser de fer à lisser et de ne plus faire de colo. Malheureusement, fausses promesses. Cela s'est terminé par une coloration brune (je suis blonde claire naturellement) qui au bout d'une semaine a viré au roux. Je recommence une coloration deux mois plus tard. Qui vire encore au roux. Alors zut! Je veux redevenir blonde. Mais chaque tentative me ramène au roux. J'aime le roux, j'ai déjà été rousse. Mais je n'aime pas quand ce n'est pas un désir. Alors basta : je rase. Hé oui...j'ai osé ! Depuis août, je laisse pousser. Je suis parvenue à un carré (le record, j'étais super impressionnée de la rapidité). Puis ça s'est stagné. Ils ne poussent plus. C'est moche car ce n'est pas encore "une vraie coupe", plusieurs longueurs (certaines mèches du haut sont encore "courtes"). Du coup, j'ai craqué : je me suis décolorée mes cheveux. Une décoloration ratée car je suis passée du blond clair au...jaune poussin (et surtout un jaune uniforme...moi qui ai toujours eu plusieurs couleurs grâce au soleil). Bref, c'est la cata. Je ne sais pas encore ce que je vais faire... Recouper et recommencer...ou laisser pousser et essayer de récupérer en douceur ma couleur naturelle. Je te rejoins donc dans ta démarche : repousse + cheveux beaux et naturels.

    RépondreSupprimer

Cet article vous a plu ? Vous souhaitez réagir ?
Je lis chacun de vos commentaires et prends plaisir à y répondre le plus souvent possible.